jeudi 25 août 2011

Présentation du groupe

«Aspirer à créer un groupe sans structure est aussi inutile et trompeur que prétendre qu’il existe des informations “objectives”, que les sciences sociales sont “dégagées des valeurs”, ou qu’il existe une économie “libre”. Un groupe “laisser-faire” est aussi réaliste qu’une société “laisser-faire” : la notion de groupe sans structure se transforme en un rideau de fumée qui favorise les fort-e-s ou celle et ceux qui peuvent établir leur hégémonie indiscutable sur les autres.»

Le mystère entourant le fonctionnement d’un groupe politique quel qu’il soit, a quelque chose d’épeurant. Les personnes membres de Force étudiante critique en sont conscientes et ne sont donc pas tant surprises par le caractère hostile de certaines réactions au travail théorique auquel elles ont jusqu’à maintenant oeuvré. Cet élément d'inconnu, combiné à la sévérité sans complaisance de nos textes, a le don de faire apparaître un ressentiment qui vient malheureusement nuire au débat. S’il nous est impossible de renoncer à la deuxième difficulté sans sacrifier du même coup le coeur même de notre projet, nous tâcherons du moins dans ce texte d’aborder la première.

Qui nous sommes

Force étudiante critique rassemble des militant-es d’âges et de provenances variées. Formée le 20 novembre 2010, elle se veut une tendance critique du mouvement étudiant, de gauche comme de droite. FEC s’est construite autour d’une initiative visant à développer la culture nécessaire à une lutte victorieuse. Elle s’est fait connaître par trois publications (Bases préliminaires pour une grève générale illimitée victorieuse, Précisions sur les bases préliminaires et Sur les traces de la collaboration), mais reste encore à l’état embryonnaire dans la mesure de sa production. Nous sommes issu-e-s de milieux académique et de travail différents. Gravitant toutes et tous autour de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) depuis un certain moment, nous avons travaillé dans nos associations étudiantes locales depuis plus ou moins longtemps, de plus ou moins près. Nous ne sommes pas une gang de chums cherchant à parler plus fort que les autres. Nous venons de régions différentes, de cégeps et universités différents. Au sein du groupe, il y a même quelques travailleurs-euses qui ne sont plus sur les bancs de l’école. Nous avons appris à travailler ensemble, lié-e-s par certaines affinités politiques et par une critique commune qui nous avait d’abord mené-e-s à se réunir l’automne passé. Nous sommes toutefois conscient-e-s de l’existence d’amitiés préexistantes au groupe et nous travaillons à développer une méthode de travail qui réduit l’impact de ces alliances.

Notre méthode de travail

La première étape de la production de chacun de nos textes est l'écriture collective du plan de celui-ci. Le groupe est ensuite divisée en équipes formées selon une rotation visant, dans la mesure du possible, à faire travailler tout le monde avec tout le monde. Les équipes s’étant réunies pour écrire leur partie doivent aussitôt que possible l’envoyer sur google docs où les autres membres du groupe pourront dès cet instant aller y ajouter leurs idées et leurs corrections. Au fur et à mesure que les différentes parties ajoutées sur google docs commencent à former un texte cohérent, chacun et chacune est libre d’uniformiser celui-ci selon son jugement, et ce, jusqu’au deadline voté en réunion générale pour la période d’écriture. Une fois cette période terminée, on met le texte en page, l’imprime et le distribue, tout cela en se séparant le travail par équipe et en effectuant une rotation constante des tâches attribuées à chacune de celles-ci. Cette méthode progressivement élaborée par FEC s’est bien entendue construite sur la base de difficultés pratiques réelles qu’il serait naïf de prétendre avoir absolument dépassées. Notre code de travail est un outil qui ne trouve son sens que s’il s’appuie sur la conscience de notre fragilité passée et présente en tant que groupe ayant des prétentions démocratiques au sein d’une société profondément autoritaire.

Équation de notre méthode de travail:

Réunion (idée de texte) ⇢ Comités (écritures des parties) ⇢ Google docs (uniformisation et retravail des parties par tout le groupe) ⇢ Réunion ( adoption du texte)

Organisation et pédagogie

Dans une optique autant pédagogique que critique, nous avons décidé de fonctionner par un jumelage stratégique des forces. Ainsi, selon les projets en cours, les équipes de travail sont formées dans l’optique de restreindre les écarts créés par la disparité du niveau d’expérience des membres, en tenant compte par exemple de leur milieu social et de leurs connaissances spécifiques. Nous tentons d’être à l’affût des clivages dans le groupe afin de pouvoir les gérer collectivement et en faire tirer avantage au groupe. Ainsi, l’expérience passée et l’implication active se retrouvent jumelées pour donner naissance à une lecture critique de la situation du mouvement étudiant, une lecture se démarquant du flux incessant des informations qui concernent le sujet. Alors que les équipes travaillent séparément de leur côté à faire avancer leur projet respectif, des réunions générales sont tenues, à toutes les trois semaines, afin de mettre collectivement de l’ordre dans le projet général morcelé selon les tâches des différentes équipes. De nombreux défis à relever persistent en ce qui concerne l’écart dans le niveau de participation et de motivation des différents membres du groupe, mais nous y travaillons. Du reste, nous nous attarderons à la mise en place éventuelle d’un mécanisme d’accueil des nouvelles et nouveaux dans le groupe ainsi que la compréhension, en vue de les résoudre, des rapports d'influence et de domination informelle au sein du groupe puisque nous considérons qu’il s’agit d’enjeux prioritaires.

Le rapport du groupe aux non-membres

Force étudiante critique respecte et salue humblement toutes les manifestations de pensée critique et de doute par rapport à la vision figée des choses qui paralyse le mouvement étudiant comme toute notre société. C’est pourquoi l’avis de lecteurs et lectrices extérieur-es au groupe a été, pour plusieurs des documents écrits et distribués par FEC, sollicité avant la publication. Aussi, nous participons à un processus de discussion constante sur notre liste d’envoi électronique à propos de notre travail et de la situation dans les différentes associations étudiantes du Québec en ce moment. Nous sommes ouverts à poursuivre le dialogue avec quiconque nous enverra un point de vue constructif à notre adresse et nous continuons à intégrer dans notre groupe toute personne intéressée à travailler à l’amélioration et à la promotion de nos thèses.

102 commentaires:

  1. GANG DE TROUS DE CUL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et le mot est faible!

      Supprimer
    2. Vous voulez probablement parler des médias qui déforment la réalité, du gouvernement qui ignore les étudiants mobilisés depuis déjà 13 semaines, des policiers qui frappent, matraquent, poivrent et gazent des citoyens qui revendiquent leurs droits, des étudiants individualistes qui ne respectent pas la démocratie des assemblées générales et qui font des demandes d'injonctions.

      Oui, ce sont des enfoirés.

      Supprimer
    3. À lire votre discours, à le propagez et le mettre en action vous représentez tout ce qui pourrait nous amener à perdre nos droits dans cette société. Exilez-vous donc dans un autre pays où l`injustice que vous croyez vivre ici est réelle là-bas.

      Supprimer
    4. gang de ptit crisse de con vous etes dans votre monde vous merité rien que sa de vous faire mattraquer

      Supprimer
    5. Démocratie, moi je vais te parler de démocratie, quorum pas recpecté, votes è mains levées, durée du vote une journée alors que dans les faits, non respects des injonctions car c'est selon la lOI un BOYCOTT que vous faîtes. Vous accrochez le mot démocratie è n'importe quel sauce. retournez en classe connaître le vrai sens de la démocratie chers étudiants.

      Supprimer
    6. Ils ont montré les vrais photos des 4 accusés.... c'étais moins effrayant sur les photos floues

      Supprimer
    7. Hello
      Aux intéressé, voici un exemple, une simulation en temps réel par un comptable spécialiste d'un d’impôt d'étudiants.
      Constater que cette pagaille est vraiment une tour de babelle pour les nuls.

      LES IMPÔTS DES ÉTUDIANTS.
      Exemple concret et ensuite vous pourrez juger.

      Étudiant à temps plein dans une Université à Montréal, il a gagné durant l'été et les weekends 10 880$ en 2011.

      Déjà je sais qu'il n'a aucun impôt à payer ni au Fédéral, ni à Québec. Il n'a pas à contribuer non plus à l'assurance médicaments du Québec ni la contribution santé de 100$. Donc tous les montants de retenus d'impôt sur ses chèques de paye lui sont remboursés.
      Il contribue cependant au RRQ (son fonds de pension québécois) 365$, l'assurance emploi 153$ et le Régime Provincial d'Assurance parentale 58$.

      Ses frais de scolarité 2011 sont de 2,564.35$

      Il a droit au crédit fédéral de 15% -384.65$
      et provincial de 20% pour frais de scol. -521.87$
      Le % est le même pour tous peu importe le niveau de revenu.
      Si l'étudiant n'utilise pas ces crédits maintenant, il peut les transférer à ses parents ou les reporter indéfiniment, jusqu'au jour où il aura un impôt à payer.

      Au fédéral il y a un crédit pour montant relatif aux études basé
      sur le nombre de mois à temps plein ou partiel. Dans le cas présent c'est 8 mois à temps plein.
      8 mois X 400$ = 3200$ X 15% -480.00$

      Le crédit suivant c'est pour les manuels
      8 mois X 65$ = 520$ X 15% -78.00$
      _____________________________________________________

      Donc après impôts les frais de scolarité nets
      de notre étudiant seront de 1,108.93$

      WOW! Beaucoup moins impressionnant que ce que l'on voit à TV.......

      Mais c'est pas fini, puisqu'il a travaillé, même s'il est étudiant,
      considéré à faible revenu, le gouvernement provincial , Québec'
      lui accorde un crédit rembourable pour prime au travail.

      Avec son revenu de 10,880$ il reçoit -510.87$
      Et utilisant son bon jugement, il décide d'appliquer
      ce montant payé par Québec à ses frais de scolarité.
      ____________________________________________________

      Notre étudiant n'a plus que 597.96$ à régler

      Mais il a encore droit à d'autres montants
      C'est pas une farce, je vous le jure.....

      Il recevera pendant la prochaine année
      son crédit pour la TPS -309$

      et le crédit à la Solidarité de Québec -264$
      ___________________________________________________

      Encore une fois il utilise son bon jugement et l'applique à son solde de frais de scolarité.

      Il lui reste un solde de 24.96$

      Sur son 10,880$ moins 24.96$ moins RRQ, Ass emploi, RPAP (576)
      il lui reste net dans ses poches 10,279$ et comme il a décidé de rester chez ses parents pour la durée de son BACC, il devrait arriver à s'en sortir.
      Sinon à 2 ou 3 étudiants qui partagent un logement, et quelques sacrifices, ils devraient survivre.

      En passant, l'augmentation de 325$ par année, après impôts le montant net ou réel, c'est 211.25$ avec les crédits de 35%.
      Après 5 ans le 1,625$ devient dans la réalité,
      la somme de 1,056.25$.

      Je parle ici dans la vrai vie, sans discours partisan et sans la désinformation habituelle, il ne reste alors qux gens de juger par cette vérité noir sur blanc et non vos propagandes. Sur ces chiffres, ENFIN, vous ne pouvez contredire.

      Supprimer
    8. Enfin quelque chose de concret avec de vrais chiffres qui tiennent comptent de la fiscalité étudiante. Un gros merci pour le calcul. Je suggère de médiatiser un peu plus ce calcul.

      Supprimer
  2. Vanessa L'Écuyer, va donc étudier au lieu de faire chier le peuple !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui qui fait chier le peuple c'est ce soi-disant premier ministre qui laisse une situation pourrir au point où certaines personnes se sentent obliger de commettre certains actes pour faire passer un message. Celui qui fait chier le peuple, c'est ce système dans lequel tout le monde doit travailler 40 heures par semaine pour survivre et faire rouler la sainte Économie. Ce système qui fait en sorte que les gens préfèrent voir des citoyens se faire matraquer, poivrer, gazer pour ensuite travailler au lieu de soutenir une cause collective et sociale. Qu'est-ce que deux heures et demie de votre vie? Rien si on les compare avec l'avenir de notre nation.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas le système qui fait queles gens préfèrent voir les criminels se faire matraquer, c'est juste le gros bon sens !

      Commettre ces crimes ne faitpas passe de message, ^ca fait juste détruire.

      Vous me faites penser aux partisans ds armes à feu qui ^rétendre que c'est pour se défendre. Une arme à feu n'a jamais fait rien d'autre que tue des gens.

      Si vos crimes restent impunis c'est là que le gouvenement aura laissé tombé lapopulation.

      Supprimer
    3. mais à quels crimes faites-vous référence ? Celui d'avoir manifesté ? Celui d'avoir fait grève ? Prétendez-vous que ce groupe a organisé les actions dans le métro ? Avec quelles preuves ? Ils se sont juste solidarisé avec les personnes qui ont fait ça. Ce n'est pas un crime. Vous êtes de la graine de fasciste.

      Supprimer
    4. Qui s'assemblent se ressemblent. Celui qui tiens le sac est aussi coupable que celui qui vole. Celui qui approuve des actes de vandalisme et de terrorisme est de la graine de terroriste. Un jour, il imitera ceux qu'il a adulé. L'anarchie ne mène à rien d'autre qu'à détruire.

      Supprimer
    5. Je suis fier de ma société. Pendant que des vandales causent le trouble, des concitoyens veuillent au grain. Bravo à celui ou celle qui a pris en photo ces 4 criminels, sans quoi nous n'aurions jamais pu les identifier.

      Supprimer
    6. Je suis fier de ma société. Pendant que des vandales causent le trouble, des concitoyens veillent au grain. Bravo à celui ou celle qui a pris en photo ces 4 criminels, sans quoi nous n'aurions jamais pu les identifier.

      Supprimer
    7. en passant ce sont les étudiants qui ont quitté la discussion et ce, l,année passé et vous n'y avez jamais retourné, maintenant vous y retourné après avoir mi le quebec sans dessus dessous. J'ai bien hâte de voir votre facture monter mais j'ai pas hâte de voir votre génération au travail ... ça sera pas beau.

      Supprimer
  3. Les quatre enculés qui ont fait fermer le métro hier, j'espère qu'ils seront en-dedans pour longtemps. Tant qu'à y être, pourquoi le gouvernement ne déclare-t-il pas Force Étudiante Critique comme organisation terroriste?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça avait été trois travailleurs d'un IGA quelconque, aurait-il fallu fermer le IGA en question parce qu'il regroupe des personnes qui ont supposément commis un acte criminel?

      Supprimer
    2. Ca n'a rien a voir: le IGA se serait vite dissocie de tels gestes alors qu'ici on semble plutot les encourager et inciter les gens a faire des conneries.

      Supprimer
    3. Je ne suis en rien lié au mouvement "Force étudiante" (en fait, je suis un prof) et sans que je n'approuve ou ne désapprouve ce qui a été fait dans le métro, je dois tout de même admettre que la majorité des commentaires que je lis ici et qui associent les actions au terrorisme et qui nous pondent la masse des idées reçues sur les étudiants (armés de iphone, par exemple) sont d'une pauvreté intellectuelle affligeante.

      Supprimer
    4. Sauf votre respect monsieur le prof,pourquoi ne désapprouveriez pas un tel acte puisqu`il est de nature criminel? Votre rôle dans cette société n`est pas seulement de scolariser les étudiants mais leur apprendre les régles de comportement en accord avec la charte des droits et le code criminel. Chanceux que nous sommes, il n`y a eu aucun blessé ou mort lors de cet événement. Les accusations auraient été bien plus grave. Mais tout de même l`accusation d`incitation à craindre un acte de terrorisme ça tombe dans les cordes du terrorisme. Suite à cet événement, énormément de gens que j`ai rencontré ne reprendront plus le métro par crainte. Malheureusement comme bien des gens, vous prenez à la légère ce type d`action. En passant, les 4 arrêtés sont étudiants ce qui fait de vous la personne qui est d`une pauvreté intellectuelle affligeante. Bonne chance pour les étudiants qui passeront dans votre classe!

      Supprimer
    5. Je suis prof itou, et je trouve que l'anonymat permis ici donne la chance à de pauvres types ou de pauvres filles intellectuellement peu doués de se faire entendre sans rien risquer. Tant mieux si ça leur fait du bien. Traiter d'enculés des personnes qu'on ne connaît pas, sans se faire reconnaître, demande un courage, disons, imperceptible.

      Supprimer
    6. Ben oui, encore un prof qui parle mais qui ne prend pas de positions. On a vu çca les profs, aucun leadership, on vous a tous vu.

      Supprimer
    7. Commencez donc par signer vos insultes, on discutera ensuite des profs qui ne prennent pas position.

      Supprimer
    8. Prenez note M. le professeur que ce sont nous les pauvres types intellectuellement peu doués qui payons via nos impôts 83%des frais universitaires de la jeunesse québécoise. Je ne suis pas allée à l'université mais j'ai dû m'endetter pour payer mon DEC que j'ai fait à l'extérieur de ma ville natale et cela avec le minimum de prêts et bourses. Avec la bonification offerte par le gouvernement Charest c'est une aubaine pour les étudiants issus de la classe pauvre et moyenne.
      Louise

      Supprimer
    9. Votre prénom... c'est déjà quelque chose. Louise, je suis allé à l'université, à mes frais car mes parents ne pouvaient d'aucune façon m'aider. J'en ai bavé pour réussir à finir mes études. Mes soeurs nées avant moi n'ont juste pas pu. Je vous comprends donc et sympathise tout à fait avec vous. Et c'est pour ça que je suis contre la hausse des frais, et pour la grève des étudiants: je ne leur souhaite nullement de vivre ce que j'ai vécu (et que vous n'avez même pas eu la possibilité de vivre). On n'apprend rien de la misère, sinon qu'elle ne sert à rien d'autre qu'à enrichir davantage ceux à qui on la doit.
      Merci de votre commentaire, pas mal plus intelligent et respectueux que ce que j'ai lu sur ce site jusqu'ici.

      Supprimer
  4. TERRORISTES,TERRORISTES,TERRORISTES,TERRORISTES,TERRORISTES

    RépondreSupprimer
  5. Vous êtes cutes dans les journaux! Vous serez encore plus cute en prison!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et que dire de la petite photo avec la plaquette?

      Supprimer
  6. Avant de jouer dans la cour de grands, faudrait commencer par vieillir un peu... P'tis cons...

    http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/yves-boisvert/201205/11/01-4524252-ptits-cons.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est pour les insulter, c'était pas la peine de répondre.

      Supprimer
  7. On prend même plus la peine de savoir si les gens sont coupables ou non avant de les accuser maintenant ? C'est rendu ça la société québécoise d'aujourd'hui ? Hey, les gens ont (supposément) envoyés des fumigènes dans le métro....de la FUMÉE...on est loin du terrorisme là !!! Je dis pas que c'est correct, mais pas de quoi péter un plomb...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de maturité peuvent leur faire du bien. Ils apprendront la maturité en prison j'espère. OUI C'EST GRAVE CE QU'ILS ONT FAIT. Personne dans la société approuve un geste de la sorte. Oui je le dis haut et fort - enfants rois.

      Supprimer
    2. À jouer avec le feu, on se brûle... Va finir par y avoir un accident grave (vraiment grave, pas juste des blessures); on se rapproche du moment ou le simple citoyen va s'en mêler et décider de faire sa propre justice, et là, ça c'est vraiment hors de contrôle.

      Supprimer
  8. C'est vrai, si j'avais ete dans le metro, moi qui est ashtmatique severe, j'aurais surement eu de la difficulté a en sortir.. c'est vrai c'est juste de la fumée... Ecouerer ceux qui devront payer pour vous si on vous donne ce que vous voulez... C'est brillant? pas vraiment...

    RépondreSupprimer
  9. Pour ceux qui pense que des fumigènes dans le métro c'est du terrorisme : Prenez un allez-retour pour la Syrie, vous allez avoir une différente opinion a votre retour croyez-moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe différentes formes de terrorisme comme il existe différents formes de leadership. Et oui, sans contredit, c'est du terrorisme : Définition de terrorisme : ensemble d'actes de violence (attentats, prises d'otages, méfaits publics etc) commis par une organisation pour créer un climat d'insécurité, pour exercer un chantage sur un gouvernement, pour satisfaire une haine à l'égard d'une communauté, d'un pays ou d'un système. J'ose croire que le gouvernement, la police, la sécurité et autres vous ont dans la mire pour nous protéger de vos actions absurdes et dénués de tout sens moral.

      Supprimer
    2. On attendra pas que le Québec ressemble à la Syrie !

      Supprimer
    3. Et c'est quoi ta solution mon ami? Illumine ce blog de tes lumières que je puisse enfin voir ce que je ne saurais voir. Délivre-moi de ma cécité! Allez, dis-moi, comment arrêter ces mécréants, ces arnachistes sans foi ni loi avant que "le Québec ne ressemble à la Syrie?

      Supprimer
    4. Heil le cave je t'invite à aller voir en Syrie comment les manifestant sont traités. Tu veux toujours jouer aux comparaisons ? Espèce de révolutionnaires de salons, retourne à ton iphone.

      Supprimer
  10. Terrorisme: Usage systématique d’actes de violence par une organisation politique, en vue de créer un climat d’insécurité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Envoyons-les à guatanamo tant qu'à ça tsé... non mais quelle connerie maudit peuple de mou. Quand ce sera une vrai bombe vous allez foutre quoi bande de lopettes canadiennes, vous allez vous construire un abris antinucléaire?

      Supprimer
    2. La journée ou il y aura une vrai bombe chimique dans le metro et que les gens partiront tranquillement croyant que c'est des étudiants et qu'après coup, des centaines de personnes blessés ou mortes à cause que cette fois-ci les dommages n'ont pas été que monétaires, alors comment allez-vous réagitr à vos ptits actes niezeux, et je repete niezeux que vous faîtes en croyant que c'est pas grave. Si tous les gens qui désirent avoir gain de cause agiraient comme vous, notre société serait pourrite. Alors votre groupe est le groupe le plus pourrie que je connais et je souhaite que le gouvernement s'intéresse à vos actions.

      Supprimer
  11. J'espère que vous aimez la prison. Oui j'espère et j'implore le gouvernement de faire un cas exemplaire de cet incident. Il a coûté une fortune aux Québécois pour profiter à un minuscule groupe. Dans ces conditions, j'appel ça du terrorisme. J'espère la prison ferme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TOUT À FAIT D'ACCORD.
      J'ESPÈRE QUE TOUS LES FAUTEURS RÉCOLTENT UN DOSSIER CRIMINEL.IMAGINEZ LES OBSTACLES POUR LE TRAVAIL,LES VOYAGES ETC.
      PARLEZ EN À VOS SOUTENEURS TEL QUE LE PETIT CLAUDE DUBOIS (EST-IL PARENT AVE LE PETIT DUBOIS (CASSE)? ANONYME CAR LES RÉPONSES NE VALENT PAS LA PEINE. VENDU?

      Supprimer
  12. Moi je vous appuie! Lachez pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La journée où des gens iront massacrer ta maison pour leur seul idéologie, appel surtout pas la police. Belle façon de penser. PS - tu vis dans un pays démocratique oz chacun a le droit de vivre selon nos lois et règlements. Tu as le droit de manifester d'autres intérêts mais de là à encourager des actes de méfait, j'espère qu'ils iront démolir ta voiture pour leur propre idéologie et là tu me répondras si ce genre d,action est valide.

      Supprimer
    2. Pour penser comme ça , t'es aussi con qu'eux. Ce sont des actes terroristes point final.

      Supprimer
    3. Hey, message du 11 mai 2012, je répondais a quelqu'un qui disais que ce n,est pas rave ce qui s'est passé et qu'il détestait la police. Au contraire, tu n'a rien compris à ma réponse ironique à l'étudiant.

      Supprimer
  13. La prison exemplaire svp pour ce genre d'individus qui se disent pour la collectivité alors qu'ils agisent pour leur porpre petit groupe seulement.

    RépondreSupprimer
  14. Une sexologue en prison, est-ce que ça a le droit de faire un coming out?

    J'dis ça d'même.

    RépondreSupprimer
  15. Soyons anonymes : accusons/diffamons/dénonçons sans réserve ces saboteurs du métro/boulot/dodo

    RépondreSupprimer
  16. Bon bon bon, je crois qu'il conviendrait ici de tempérer un peu. Le jour où tous les terroristes de la planète utiliseront des jouets de paintball, ce monde sera devenu un lieu beaucoup plus sécuritaire. De plus, un métro ne devrait-il pas être équipé d'un système de ventilation efficace en cas d'incendie? C'était un coup d'éclat dérangeant, peut-être même angoissant pour certains, la plupart des québécois n'étant pas très habitués à ce qu'on trouble leur petit confort, mais de faire de ces quatre jeunes (encore suspects pour l'instant SVP) l'ennemi public numéro un, il y a un pas à franchir. Et de toute façon, on va le répéter encore une fois de plus, pour la millionième fois: à qui cela profite-t-il vraiment?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ta réponse, cela profite A PERSONNE, ne pense pas retourner ça en faveur du gouvernement car le gouvernement n'a jamais fait cet acte dans le metro comme le superbe politicien (un peu d'ironie) Khadir qui dit n'importe quoi. Mais d'où est-ce qu'il sort lui, d'une boîte de cracker jack !!! Non cela ne profite pas aux Québécois payeurs de taxes, non au gouvernement qui doit dealer avec des malfaisants, non aux travailleurs qui utilisent le metro mais ces 4 jeunes pensaient que cela leur serait profitable. Donc ça profite à personne mais le geste initial a été fait en pensant que cela profiterait aux étudiants et aux gauchistes, lesquels ont envahient les étudiants. Mais de toute façon, même avec les preuves noir sur blanc que fiscalement les étudiants Quéécois sont gagnants, vous ne voulez plus rien savoir. Retourner travailler ou étudier et contribuer à l'économie.

      Supprimer
  17. Les extrémistes n'ont pas leur place au Québec. Si vous voulez foutre le bordel, allez le faire en Afghanistan ou en Absurdistan! Lorsqu'on vit en Société, il faut accepter les compromis et vivre selon nos moyens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a des extrémistes partout imbéciles et tu vise tout de suite l'Afghanistan car tu as probablement beaucoups de préjugé et que tu vie dans un couloir étroit....

      Supprimer
    2. Des extrémistes dans un pays ou la démocratie n'existe pas, je peux comprendre, mais des extrémistes au Québec, j'appel ça des bébés gâtés qui n'ont rien compris à la démocratie.

      Supprimer
  18. Quand on commet des actes de désobéissance civile, on assume. Un communiqué, un manifeste, un petit quelque chose, au moins. Question de probité intellectuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t'es servi maintenant. digère et réponds sur le fond

      Supprimer
  19. Moi je ne comprends rien à votre site internet. J'essaie de comprendre ce que vous voulez, mais je n'y arrive pas. Ça ressemble au mieux à de la mauvaise poésie socialo-romantique un peu passée date avec una bonne dose de sophismes, au pire aux élucubrations d'un psychiatrisé qui a perdu le contrôle de sa médication ! Vous vous relisez parfois?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de voir que je ne suis pas seule à ne pas comprendre...

      Supprimer
    2. En effet...ce texte n'a ni queue ni tête. J'ai beau le relire, je ne saisis toujours pas.

      "Formée le 20 novembre 2010, elle se veut une tendance critique du mouvement étudiant, de gauche comme de droite. FEC s’est construite autour d’une initiative visant à développer la culture nécessaire à une lutte victorieuse. Elle s’est fait connaître par trois publications [...], mais reste encore à l’état embryonnaire dans la mesure de sa production."


      Euh...quoi?

      Supprimer
    3. Ceux qui ont ecrit ce texte feraient bien de lire Boileau:

      "Il est certains esprits dont les sombres pensées
      Sont d'un nuage épais toujours embarrassées ;
      Le jour de la raison ne le saurait percer.
      Avant donc que d'écrire, apprenez à penser.
      Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
      L'expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
      Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
      Et les mots pour le dire arrivent aisément."

      Nicolas Boileau, Chant 1,l'Art Poetique.

      Supprimer
    4. Quelles actions concrètes avez vous faites jusqu'ici pour poser les bases de votre future société ?

      Boileau avait raison, se faire un trip de phrases parfois incohérentes peut donner un certain "feeling" de groupe, surtout s'il s'accompagne des ingrédients habituels. Mais ce pelletage de boucane bien réel ou idéologique n'a encore rien produit de positif au fil des ans. On ne bâtit pas sur de la boucane !

      Supprimer
  20. Ce sont ces futurs adultes qui vont peut-être nous gouverner un jour? Ils étudient quoi au juste? De telles actions n'aident pas leur cause. Si les protestataires ne sont pas contents des frais qui leur sont demandés, ils n'ont qu'à aller vivre ailleurs ou laisser de côté leur couteux iPhon, leurs voyages à Daytona Beach pour le Spring break, leurs achats de drogue ou leur auto. On devrait payer pour ça nous autres? Pas question!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est drôle comme argument, car ceux qui ont le style de vie que vous décriez se sont souvent des verts pro hausse dont leur parent paye leur université et leur voiture (je sais j’étudie en administration fief des pro hausse et plusieurs ont des voiture de l'année... payé par qui?). Ce sont eux qui ont les iphones. Ce sont eux qui cri au scandale, car ils ne pourront pas travailler cet été et n'ont pas pour pouvoir payer leur étude, mais justement pour se payer le nouveau Ipap ou un voyage dans le sud.

      Supprimer
    2. Cher ami les pros hausses sont bien plus souvent des mères / pères de famille qui doivent subvenir à leur besoin ainsi que de ceux de leur enfants. Ils sont aussi des étudiants consciencieux qui savent compter, comparativement à vous ... Ils sont bien plus que de simple propriétaire de IPhone ... La grande majorité (oui , une VRAIE majorité dans ce cas ci !) paie leur études et en est fier... c'est un accomplissement, le premmier majeur d'une grande série, ils espèrent. Ils pourront dire qu'ils ont directement contribués à leur succès, sans avoir sur l'orgueil, le poids des sous de leur voisin, de leur tante, de leur frère ou même de toi, l'ami. Du moins, pour une partie. Car je tiens ici à te rappeler, que même si nos frais scolaires ne sont pas GRATIS CRISS la population, les citoyens, TA MERE paie déjà pour 83% de tes études...

      Supprimer
    3. Très belle réponse. Oui, je connais des gens qui travaillent tout l'été, durant les études comme mi j'ai fait. J'avais une auto neuve et bien des choses. Oui je travaillais très fort, des fois des nuits blanches pour étudier car j'avais aussi un emploi. Quand on veut on peut. Les gauchistes qui pensent que c'est toujurs papa maman, arrêtez d'être jaloux et posez les bonnes questions.

      Supprimer
  21. hummm là je crois que l'on confond des pommes avec des bananes ! Ceci est une bel exemple de sophisme, un beau ramassie de clichés et de préjugés ! Ceux qui ont tous ça (iPhone, etc.) ne sont probablement pas très représentatifs de ceux qui sont dans la rue... au contraire je parierais que ce sont ceux qui en rêve mais qui sont convaincus de ne jamais pouvoir avoir accès à la société de consommation (On est contre à défaut de pouvoir être pour comme disais l'autre). En tout cas ça promet. Des imbéciles qui injurient des imbéciles... nous ne sommes pas sortie du bois ! Qu'en pensez-vous?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La société de consommation ne commence pas quand on étudie, j'ai 45 ans et je travaillais de nuit les weekends durant mes études. J'ai ahceté ma maison à 42 nas et maintenant je peux enfin dire que mes efforts ont valu la peine. Si vous pensez avoir tous les droits et pouvoir avoir un apartement, une TV, une laveuse secheuse (lavomate trop cheap), etc, vous faîtes erreur car ma génération, on a fait ces sacrifices. Pour les gens qui ne connaissent pas le mot sacrifice (de moins en moins populaires) voir le définition sur le web!!!!

      Supprimer
  22. Si l'autorité civile peut frapper assez fort pour vous détruire, bande de rebelles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est les rebelles et le gouvernement Harper et Charêt c'est l'empire galactique comme dans Star Wars t,a qu'a regarder les habits des gars du GI du SPVM c'est comme si on y était^^.

      Supprimer
  23. Si ils voulaient faire réagir ils ont réussi.

    RépondreSupprimer
  24. Métro/boulot/dodo bande de petitEs CON(NE)s. C'est tout ce que vous méritez, de prendre le métro, d'aller au boulot et de faire dodo. De toute façon, vous n'avez pas de cerveau. Aucun esprit critique. Aucune capacité à remettre en question des décisions économiques qui désavantage la population. Vous payez en moyenne 43% d'impôt, 13,5% de taxe, une taxe à la santé, une augmentation des tarifs Hydro, SAQ, SAAQ, loyer, bouffe, gaz, etc. ET VOUS N'ÊTES MÊME PAS EN MESURE DE COMPRENDRE QU'ON SE FAIT FOURRER. Aller prendre le métro, aller au boulot et faite dodo, c'est plus facile de vivre dans l'ignorance que de se rendre compte des forces (politiques, économiques) qui nous dirigent, qui nous utilisent comme des petits pions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dirait un enfant qui n'est pas content qu'on lui enlève son jouet à l'heure d'aller au lit ! Moi je suis content de payer de l'impôt car c'est comme ça que l'on se paie des services publics ! Et si les services étaient tous gratuit la planète sauterait par excès de gaspillage ! Services gratuits (et ça inclue l'éducation), c'est dire NON au développement durable de la planète! Longue vie aux hausses de taxes qui réduisent la consommation ! Non ! Vous ne ne pouvez pas être à gauche et faire comme vous l'apologie de la société de consommation»! Relisez-vous bon dieu! Vous êtes plein de contradictions !

      Supprimer
    2. Bon un autre pelleteux de nuages qui nous traite de con parce qu`on « métro,boulot, dodo» On voit bien qu`il n`a aucune notion en comptabilité. Si je paie pas 51% en impôt en bon contribuable, il va devoir payer tout ses frais de scolarité, santé,ect. Et là, ca va être lui le petit con qui va tout payer 100%.

      Supprimer
    3. Oui, je suis entièrement d'accord avec toi qu'on se fait fourrer!!!! On se fait fourrer par des gens comme toi que nous subventionnons à pleine poche et qui ont le culot de dire que nous n'avons pas de cerveau. Merci pour la reconnaissance. Je travaille 6 mois par année pour TE PAYER un système de santé gratuit, de l'éducation gratuite jusqu'au CEGEP, si tu as des enfants alors une garderie à 7$ et l'aide social pour aider les démunis. Alors si des gens comme toi arrêtaient de venir me siphonner les poches par ses actions je pourrais peut-être travailler un mois de moins pour satisfaire TES exigences car tu as certainement bénéficié de l'un de ces services un jour. En passant, j'espère que tu vas avoir au moins la décence de retourner au gouvernement ton crédit d'impôt de solidarité dont tu dois probablement bénéficier si tu veux être cohérent avec tes revendications. C'est moi, le petit con, qui te le paye. Tu vois, Être supérieur, je ne suis pas si ignorant et je peux être critique au besoin.

      Supprimer
    4. Oui on paye pour des imbéciles comme toi!!!!!!

      Supprimer
  25. Ce n'est pas 13,5% de taxes au QUÉBEC... mais plutot 15%!! Pis on s'en fout :p L'argent c'est fait pour dépenser... non !!?!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben dans ce cas lèa, paye tes études pis laisse la société en paix!!!!!

      Supprimer
  26. J'ai 65 ans; je réagis comme père, comme grand-père mais aussi et surtout comme citoyen. Et si on était véritablement en train de revirer fous: accuser de terrorisme! Plus le conflit perdure et plus je suis favorable à la position des jeunes qui ont décidé de prendre la rue; non seulement ils nous servent un maudit électrochoc mais ils ont le courage (que nous avons perdu depuis longtemps, si jamais nous l'avons déjà eu) de vouloir provoquer un changement radical dans l'organisation et le fonctionnement d'une société complètement sclérosée qui persiste néanmoins à pavoiser en se percevant comme une des "meilleures sociétés" au monde. Et si c'était nous les adultes qui n'avions rien, mais absolument rien compris aux revendications de nos enfants. Ça fait déjà bien longtemps que le conflit a largement dépassé la question des $325 par année. Bien sûr il s'est produit des dérapages en cours de route mais au-delà de ces incidents (bien anecdotiques d'ailleurs si on les compare à ceux qui se produisent ailleurs dans le monde), c'est tout l'univers des valeurs qui est en cause et notamment celles qui ont rapport à notre façon de percevoir les études supérieures. Si c'était nous les adultes qui n'avions rien compris et qui diabolisons aujourd'hui les plus jeunes plutôt que de prendre la peine de les écouter le plus sereinement possible; plus je le fais et plus je pense qu'ils ont raison même si leur message peut être très difficile à entendre et à recaonnaître...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand vous avez entendu l'action aux nouvelles, vous n'avez pas pensé un seul indtant à un acte terroriste?
      Vous devez être l'un des rares.

      J'aime bien votre discours de ''papy-cool''. Maintenant si vous reveniez à la raison, ce serait bien aussi.
      J'ignore si vous avez voyagé, mais comme société sclérosée, on a vu pire. ( passer les hivers en Floride n'est pas vraiment voyager)

      Pouvez vous dire sérieusement qu'on est si mal au Québec?

      signé Mamie-cool

      Supprimer
    2. J'ai passé ma vie à voyager plusieurs mois par année aux quatre coins de la planète; je ne suis allé qu'une seule fois en Floride. J'ai connu la guerre en Irak, les émeutes du Kenya et plusieurs autres. Vous croyez vraiment que c'est vraiment moi qui ai perdu la raison?

      Supprimer
    3. arrête d'écouter les nouvelles, tu deviens trop bien dressé

      Supprimer
  27. Je suis juste triste a penser que des gens instruits puissent en arriver la, suggérer el désespoir comme solution

    RépondreSupprimer
  28. Pourquoi ne pas plutôt essayer de militer en faveur de mouvement écologique, tenter de planter des arbres, faire avancer les choses de manières positives et concrètes, faire du bénévolat pour aider les plus faibles plutôt que d'oeuvrer à faire peur au gens et les inciter à tout casser ? C'est dommage de gaspiller cette belle énergie de manière négative.

    RépondreSupprimer
  29. Je connais très peu de chose sur vous, mais je voudrais tout de même saluer l’effort que vous semblez mettre à vous organiser sur des bases solides comme en témoigne votre présentation. Trop peu de groupes sont conscients des inégalités et oppression qu’ils recréent eux-mêmes - selon vos principes d’organisation, de pédagogie et votre méthode de travail – vous semblez avoir les outils nécessaires pour vous renforcir conjointement et pousser plus loin la réflexion.
    Bonne lutte! - Kim

    RépondreSupprimer
  30. Ne lâchez pas, Rimouski est avec vous!

    RépondreSupprimer
  31. Anéantissez Rimouski on voit bien que ça se passe loin de chez vous. Y'a des limites à brimer la liberté de ses concitoyens. La prison ce n'est pas assez que l'on fasse payer les frais de toute la casse et le salaire des policiers aux associations étudiantes qui si elles ne causent pas les dégâts certainement offre un beau tremplin pour les causer! Pis pour ceux qui parlent de boulot dodo sachez que les pas de cerveaux que nous sommes pourraient bien s'écoeurer de payer pour les parasites que vous êtes. La prison aux terroristes mais qu'ils paient leur loyer, les travaux communautaires leur feraient peut-être prendre conscience qu'ils font partie d'une société qui malheureusement a payé pour les mettre au monde dire que ses idiots disent qu'ils veulent faire des études

    RépondreSupprimer
  32. Plus je lie les commentaires des certains groupes d'étudiant, plus je crois que ce conflit n'a pas à voir avec seulement la hausse des frais de scolarité. C'est bien de vouloir repensé la société, mais ce n'est pas en perturbant sans cesse les gens et la société que vous allé réussir à atteindre vos buts. Il ne faut pas penser qu'un matin vous allez vous faire réveillez par un calinours. À mon sens, le mouvement tel "qu'occupons " à plus de chance de sensibiliser les gens à une cause. La société est un gros bateau qu'il est lent à faire changé de cap, il faut de la persévérance et de surtout inspiré confiance à celle-ci en vos idées, mais les perturbations continuelles montre surtout de l'impatience et inspire de la méfiance.

    Je crois qu'il y a plusieurs modèles de société viables, mais pour passer de l'un à l'autre il doit y avoir un plan de transition à long terme et réfléchit. Aussi, présentement, que l'on le veuille ou non, le Québec à une réalité économique et un modèle de société qu'il faut prendre en compte. De plus, comme plusieurs modèlent de société son possible, il faudra respecter le choix de celle-ci dans ses décisions. Ce n'est pas parce que quelqu'un n'a pas la même idée que moi qu'il est un suiveux à la solde d'un groupe x.

    RépondreSupprimer
  33. Dans la vie, il y a des règles.
    Les gens ont respectés les votes de grèves. Les associations étudiantes qui votent pour retourner en classe, devraient être aussi respectés. La démocratie va dans les 2 sens. Pour avoir fait des études supérieures, je me suis toujours arranger. J'avais un emploi-étudiant les fins de semaine, les soirs la semaine, pendant l'été et pendant les semaines de relâche. J'ai subvenu à mes besoins. J'ai fait un choix, celui d'aller à l'école, de m'éduquer pour obtenir un emploi...On fait des choix, on les assume. Tout à un coup. Les frais de scolarité n'ont pas été augmentés depuis des lunes.

    Des groupes supposément ''intellectuels'' et revendicateur comme le vôtre n'est pas chose nouvelle. Vous gagneriez beaucoup plus en crédibilité en vous prouvant plus intelligent en retournant en classe, où vous devriez être. C'est là que vous excellez, au niveau pédagogique, pas social.

    Quand je lis et et vois ce qui se passe dans cette ''grève'', je le prends personnel. On attaque mon intelligence et surtout, brime le droit à ceux qui le veulent vraiment, d'aller à l'école.

    Ah oui, j'oubliais. La prise et vite pour ceux qui ont commmis les infractions dans le métro.

    RépondreSupprimer
  34. ca va pleurer ce soir à Tanguay

    RépondreSupprimer
  35. La frange radicale du mouvement étudiant galvaude la notion de démocratie, de même qu'elle en pervertit l'esprit.
    Les procédures entourant les votes de grève (nombre de participant, durée du vote, vote à main levée, majorité des 2/3 requise pour renverser une motion, etc.)sont digne des pires républiques de bananes et personne parmi ces soi-disant progressistes n'y trouve quoi que ce soit à redire.
    Ce sont pourtant eux qui se réclament du respect de la démocratie quand vient le temps de décrier (à juste titre) la judiciarisation du conflit.
    Les voilà maintenant qu'ils s'attaquent aux journalistes, au prétexte que certains éditorialistes ne partagent pas leurs vues.
    Quand on dit que l'enfer est pavé de bonnes intentions...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le propre des radicaux, eux ils font ça pour les BONNES raisons. La finalité ultime : imposer leurs idéaux (les meilleurs, évidemment - selon eux-mêmes).

      La logique circulaire est parfaite.

      Bref, merci Force Étudiante Critique, grâce à vous le titre mensuel de la STM va assurément être augmenté, nos droits de manifestation sont restreints et vous donnez des bonnes idées aux vrais terroristes! Chapeau!

      Supprimer
  36. Moi je ne vous comprends pas!!!! J'aimerais bien adhérer à votre mouvement mais j'ai vu comment vous vous habiller...c'est laid!!! Je regardais les coupables aux nouvelles habillés en guenillous les cheveux tout croches comme s'ils ne s'étaient pas laver depuis des mois et je me disais....Comment qu'ils font pour vivre comme ça? Après j'ai passé à autre chose car il fallait que j'achète un voyage dans le sud pour une semaine car j'ai reçu mon retour d'impôt de 5800$....J'ai fait une grosse année au travail. De plus je suis allé acheté des homards et quand j'ai vu qu'ils étaient seulement à 5.99/LBS j'ai peter les plombs parce qu'à ce prix là...Même les étudiants pourraient en acheter j'ai donc décider de tout les acheter pour être sûr qu'il se font manger par le monde de la bonne classe social....ceux qui travaillent pour ganger leurs vies. Inquietez-vous pas il m'en restait en masse de l'argent donc j'ai pu mettre du gaz dans chevy avalanche, vous savez sa boit beaucoup ses petites bêtes là. Quand je suis retourner à la maison je me suis dit...Tu pourrais peut-être les aider ces jeunes là de la force critique. Quand j'ai lancer l'idée à ma femme, elle partit à rire et elle riait tellement qu'elle a failli échapper les homards dans l'eau de source qui n'était pas encore bouillante. Elle m'a dit arrête de niaiser et débouche le champagne(une bouteille qu'on a acheté en europe lors de notre voyage sur un coup de tête...une bouteille à 800$). Elle m'a fait comprendre que cette lutte ne me concernait pas et que je devrais me concentrer sur l'habit que ma petite fille allait porter pour sa journée carrière à son école privé anglaise. Hey elle est juste en maternelle et elle parle l'angalais à la perfection, je suis fier d'elle. Donc je ne sais pas quoi penser de tout ça. J'aimerais me rendre utile....mais entre le golf, les soupers aux restaurants et vous je commence à manquer de temps et le temps.....c'est de l'argent!

    RépondreSupprimer