samedi 12 mai 2012

The show must go down



L'escouade médiatique, avec aux avant-postes le journal La Presse et ses journalistes Gabrielle Duchaine, Vincent Larouche et Daphné Cameron, est parvenue à cerner le bouc-émissaire depuis longtemps recherché. Dans la tempête sécuritaire délirante qui souffle sur Montréal depuis la paralysie matinale du service de métro, notre groupe est pointé du doigt par ces médiocres journalistes comme l'épouvantail de service, le repère de radicaux et de radicales en pleine révolte, une poule pas de tête qui s'agite dans tous les sens en ayant pour objectif la perturbation maximale de tout ce que cette société compte de ponts, de tunnels, de chemins de fer, et quoi d'autre encore ?

Les règles du jeu: les nôtres

Nous ne nous livrerons pas en pâture aux journalistes, qui cherchent désespérément à nous contacter pour obtenir nos commentaires, car nous refusons de participer au cirque médiatique. Les informations que ceux-ci et celles-ci recherchent à notre sujet se trouvent déjà sur notre site et elles sont accessibles à quiconque daigne s'intéresser un minimum à notre projet. Nous n'avons rien à dire de plus que ce qui y est déjà écrit, et l'ensemble de nos textes déjà parus nous semblent de nature à satisfaire toute curiosité à notre égard.

Nous appelons plutôt à la solidarité active sans dissociation ni condamnation avec toutes les personnes criminalisées par l'État dans le cadre du mouvement de grève actuel, que ce soit en raison d'actions de perturbation, de manifestations ou dans les situations d'injonction. Cette solidarité s’exprime par une responsabilité collective vis-à-vis du sort de chacune et chacun. Dénoncer la criminalisation par des manifestations ou des vigiles, s’opposer aux arrestations ciblées et à la délation, apporter un soutien légal, financier et moral aux arrêté-es et exiger l’abolition de leurs chefs d’accusation, surveiller les pratiques de la police, soigner les blessé-es, se serrer les coudes. Tout ceci constitue les bases d’une culture de lutte qu’il faut entretenir et développer. La répression policière et ses conséquences à court, moyen et long terme est une attaque sans commune mesure avec les actions qui ont ponctué le mouvement en cours. Nous nageons toutes et tous dans le même bassin de marde. Nous ne laisserons personne s’y noyer.

La mise en scène d’un show de boucane

Nous réagissons ainsi au traitement médiatique et policier qui prévaut actuellement. Nous constatons qu'avant même que des accusations formelles ne soient portées par le Service de Police de la Ville de Montréal, les personnes soupçonnées d'être à l'origine de l'action de jeudi matin dans le métro de Montréal ont eu droit à une inquiétante présomption de culpabilité, relayée sans gêne par les médias. Leurs adresses personnelles ont été dévoilées, leur vie privée scrutée à la loupe, les commentaires désobligeants de faux amis ont été publiés comme une vérité indiscutable. Leurs opinions politiques ont été ostracisées, en dépit de la présomption d'innocence qui, dans un pays où les élites politiques et le consortium médiatique s'empressent à tout bout de champs d'en vanter les mérites démocratiques, semble ici avoir été curieusement balayée du revers de la main par les piètres enquêteur-es et chroniqueur-es bas de gamme.

Le désir pervers des journalistes et de leurs boss est de diaboliser des militantes et militants en premier lieu, puis un groupe politique en second, et par extension l'ensemble des groupes qui se positionnent à la gauche de la CLASSE et des fédérations étudiantes. Il s'agit, hors de tout doute, d'une attaque politique en règle. La dénonciation et la stigmatisation font partie intégrante du processus de répression, car elles apportent une caution à celle-ci. En choisissant cette voie, La Presse et ses suiveux nous démontrent, encore une fois, de quel côté de la barricade ils se dressent: celui de la matraque, des arrestations, des gaz, du poivre et des balles de plastique. Les petits chefs de pupitre appuient l’érosion de nos libertés tel que prévu dans les projets de lois sur le port du masque et l’obligation de fournir un trajet pour les manifestations. Est-il étonnant, dans ce contexte, de constater que Jean Charest lui-même profite des largesses du propriétaire de ce torchon, en séjournant à plusieurs reprises dans son somptueux domaine de Sagard ?

Nous condamnons avec force les méthodes fascisantes qui se multiplient présentement au Québec lorsqu'il s'agit de traiter des événements de perturbation sociale. Nous estimons qu'en regard de la brutalité de l'État contre ceux et celles qui osent contester son autorité, le mouvement social actuel est davantage docile que perturbateur. Les minorités agissantes qui commettent des actes pour lesquels elles s'exposent à des peines criminelles sont sans surprise traînées dans la boue par les faiseurs ou faiseuses d'opinions à la sauvette, les laquais de l'industrie médiatique, elle-même au service d'intérêts autrement supérieurs. Nous revendiquons le droit à la résistance pour toutes celles et tous ceux qui en ont ras le bol de cette société étouffée par la désinformation continuelle des médias de masse, qui ne sont plus capables d'endurer les politiques antisociales du gouvernement. Pour tout le monde écœuré de se faire agresser, blesser et insulter par les forces de police - qui laissent entre la vie et la mort des manifestantes et manifestants dont on ne daigne même plus, par la suite, s'interroger sur leur sort - pour toute cette masse de gens qui, partout dans le monde, luttent contre toutes les violences imposées par la restructuration capitaliste, pour toutes ces personnes-là, nous revendiquons le droit à la juste colère, à l'action directe et à la révolte contre un système politique, économique et social qui abrutit les consciences et détruit des vies.

À vouloir criminaliser toutes formes de protestations, à vouloir terrifier les contestataires pour mieux alimenter les fantasmes de bûcher d'une « opinion publique » contrôlée, l'État, dans un élan totalitaire, consolide son austérité à coups de violences dites légitimes. Il ne recule pas, ne discute pas, ne s'ébranle pas outre-mesure face aux répercussions de son intransigeance. Il consacre plutôt toutes les ressources dont il dispose à faire taire une bonne fois pour toute un mouvement social qui a mainte fois fait ses preuves. Il espère qu'une fois qu'il en aura fini de marginaliser, de diviser et de ridiculiser les critiques qui s'élèvent à l'égard de ses politiques tarifaires - ce en quoi consiste le projet néolibéral - il aura champ libre pour poursuivre la purge des services sociaux que l’on voudrait libres du privé, de qualité et accessibles… Nous ne nous laisserons pas prendre dans les mailles du filet.

L’unité dans le déchirement

Nous nous adressons au mouvement en lutte. Ne nous laissons pas déconcentrer par la loupe médiatique au service de l'idéologie dominante. En symbiose avec le pouvoir, les médias délateurs sont des cibles de choix pour les actions à venir. L'État cherchera désespérément des responsables et il s'en prendra aux plus combatifs et combatives d'entre nous : sa répression est politique et il trouvera tous les prétextes nécessaires pour tenter de mettre au pas celles et ceux qui, de plus en plus, osent le confronter, que ce soit dans la rue, dans les assemblées générales, dans les comités d'action et de mobilisation ou par la simple plume. On tente de présenter comme plus légitime les tendances qui exigent le moins possible, qui sont les moins dangereuses pour le maintien d'un semblant de statu quo afin de diviser le mouvement et d’isoler les tendances plus radicales de celles plus réformistes. Ne cédons rien. C'est seulement par la continuité du mouvement, l’expansion et l'intensification de celui-ci que nous pourrons aspirer à une société plus juste. The show must go down. La lutte continue.

*******

Nous appelons à une vigile de solidarité avec les personnes arrêtées dans le cadre de ce dossier et avec toute personne judiciarisée ou blessée dans le cadre de la lutte actuelle. Elle aura lieu le lundi 14 mai à 11h30 devant le Palais de Justice rue Saint-Antoine.

Post-scriptum:
Nous sommes très heureuses et heureux de constater que les journalistes de La Presse se sentent comme des stools en prison après avoir lu notre texte, mais ce n'était pas notre intention de leur faire peur. Les actions auxquelles nous faisions référence étaient du type de celles énumérées dans notre texte: vigile, manif, piquetage.
_____________________________________________________


The show must go down

The mainstream media swat team, with at its frontline newspaper La Presse and its journalists Gabrielle Duchaine, Vincent Larouche and Daphné Cameron, have finally succeeded into isolating the scapegoat that for long they’ve been looking for. Within the storm of securitarian mayhem that swept over Montreal since the morning-time paralysis of the Metro service, our groupe became the target of these mediocre journalists as the usual scarecrows, a den for radicals in all-out revolt, a headless chicken that’s agitating itself in all directions with the objective of maximal disruption of everything that society has in terms of bridges, tunnels, railroads, and what else?


The rules of the game: ours

We won’t deliver ourself as pasture to journalists, who are desperately looking for ways to contact us to obtain our comments, because we refuse to take part in the circus of the mainstream media. The informations on us that they are looking for is already available on our website et these are accessible to anyone who has the smallest interest in our project. We have nothing to add to what was already written, and the whole of the texts already published seem to be enough to satisfy curiosity towards us.

We are rather calling for active solidarity without any distinction nor condemnation with all those individuals criminalized by the State within the framework of the actual student strike movement, may it be for actions of disruption, protests or those in the many situations of injunction (a despotic measure still used by the courts to force teachers to give classes during the strike, countered repeatedly by the active blocking of colleges/universities by protesters). This solidarity expresses itself by the collective accountability in regards to the fate of each and every one. Denouncing this criminalization through protests or vigils, opposing the targeted arrests and snitching, bringing legal, financial and moral support to the arrestees and pressuring for the cancellation of their charges, watching the Police practices, giving first aid relief to the wounded, to hold on to each other. All this represents the basis of a culture of struggle that we must maintain and further develop. Police repression and its short/middle/long term consequences is an attack that has no common measure with the actions that punctuated the ongoing movement. We are all bathing in this same shit basin. We will let no one drown into it.


Staging a show of smoke (and mirrors)

Nous are reacting as such to the media and police treatment that now prevails. We noticed that even before the formal accusations were brought by the Montreal Police Department (SPVM), the persons suspected of having carried out the action on Thursday morning in the Montreal Metro were served with an worrying accusation of guilt, relayed without any hesitation by the mainstream media. Their personal addresses were made public, their private lives put under the microscope, the nasty remarks by their false friends were publicized like an unquestionable Truth. Their political opinions were ostracized, albeit the presumption of innocence that, in a country where the political elite and media consortium are bragging about it all the time, appeared to have been curiously swept away by the mediocre investigators and the low-grade columnists.

The perverted desire of the journalists and their bosses is to demonize the militants first, then a political group after, and then extending this to all the groups who are positioning themselves at the left of the CLASSE and the student federations. It consists, beyond any doubt, of a political attack by-the-book. The defamation and stigmatization play an integral part in the repressive process, because they are proving it with a bail-out. By choosing this way, La Presse and its sheep are demonstrating, once more, on which side of the barricades they position themselves: that of the baton, the arrests, the nerve gases, the pepperspray and the plastic bullets. Their little desktop leaders support the erosion of our liberties as projected through the House bill on mask-carrying and the obligation to provide the Police with a protest route. Is it surprising, in that context, to notice that Jean Charest himself is benefiting from the luxury of this toilet news paper’s owner (that ultra-rich globalist Paul Desmarais), by repeatedly taking vacations in his posh villa of Sagard?

We are condemning with strength the fascistic methods that are currently multiplying in Quebec when it comes to treating these events of social disruption. We are estimating that in comparison with the State brutality towards those who dare opposing its authority, the actual social movement is more submissive than it is disruptive. The acting minority who are committing acts for which they are facing criminal charges are unsurprisingly trailed in the mud by the purveyors of easy-thinking opinions, the lackeys of the big media industry, herself at the service of higher interests. We are claiming the right to resist for all for all those who are fed up with a society muzzled by the continuous disinformation of the maintream media, who are incapable of enduring the antisocial policies of the government. For all those who are pissed off of being harassed, injured or insulted by the police forces - who leave between life and death protesters that many will stop caring about later - for all this mass of people who, around the world, are struggling against all the violence imposed by capitalist restructuring, for all those people, we are claiming the right to legitimate wrath, to direct action and to revolt against a political, economic and social system who’s dumbing down consciousness and destroying lives.

By seeking to criminalize all forms of protests, by seeking to terrify the protesters in the hope of feeding-off the fantasies of witch-burning through a controlled “public opinion”, the State, in a totalitarian leap, is consolidating its authority with shots of so-called legitimate violence.
It doesn’t step back, nor discusses, neither it shakes itself out of measure in the face of the outcome of its recklessness. It is rather focussing all its resources at its disposal to shut up once and for all a social movement that has numerously proven itself. It hopes that one day it will be done with marginalizing, dividing and ridiculing the critics that are arising in the face of its tariffing policies -in which the neoliberal project consists- it will have the free way to pursue its purge of social services that we’d like to keep away from the private sector, accessible and of quality... We will not let ourselves fall in this trap.


Unity through tearing apart

We are addressing the struggling movement. Let’s not let our focus be taken away by the lens of the mainstream media a the service of the dominant ideology. In symbiosis with power, the snitch media are targets of choice for upcoming actions. The State will desperately try to find those responsible and will go after the most combative among us: its repression is political and it will find all the necessary pretexts for attempting to force those who confront it into submission, may it be in the street, in the general assemblies, in the action and mobilization committees or just in their writing. We are attempting to present as more legitimate the tendencies that are the lesser demanding, the lesser dangerous for the maintaining of the status quo in order to divide the movement and isolate the more radical tendencies from the more reformist. Let’s cede nothing. It is only through the continuity of the movement, the expansion and intensification of it that we can aspire to a fairer kind of society.

The show must go down. The struggle continues.

243 commentaires:

  1. Mise en contexte de cette déclaration incendiaire que je viens de lire, cette petite citation va vous amener du trouble selon moi:
    "En symbiose avec le pouvoir, les médias délateurs sont des cibles de choix pour les actions à venir."
    Je respecte la diversité des tactiques jusqu'à un certain point, mais vous devriez protéger vos arrières, vous êtes extrêmement surveillés, surtout depuis hier (Et moi aussi maintenant je suppose, juste pour avoir commenté cette déclaration).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es drôle, comme si toutes les actions étaient de tout pêter. Justement, il existe une diversité des actions. À ce que je sache, une action, ça pourrait ben être une manif devant les bureaux de la Presse qui a fait un lavage public de ces personne là. C'est pas illégal de faire des manifs. Une action ça pourrait être d'envoyer plein de plaintes à un média corrompu comme ceux de Québécor. Une action, ça pourrait être d'inviter des journalistes à débattre dans une table ronde dans des associations en grève. Une action, ça pourrait être de faire un sit-in devant les bureaux de la Presse.

      J'ai rien lu de force étudiante critique qui disait d'aller tout pêter, ça pas rapport.

      Supprimer
    2. C'est parce que, dans le contexte actuel, ça peut très bien être vu comme étant un appel à la violence, cher petit. À force de trop vouloir jouer sur les mots, vous allez finir là où vous avez commencé, c-à-d dans l'oubli ou, au pire aller, en prison.

      Supprimer
    3. « Des petits crosseurs, même anarchistes, ça reste des petits crosseurs. Des crosseurs de poules mortes qui me font profondément anarchier. » - Pierre Falardeau

      Supprimer
    4. Merci vous-autres... Votre texte me fait du bien.

      Jeanne

      Supprimer
  2. esti que je suis a boutte de vos niaiseries, en tant que parents je trouve qu'il y a des coups de pieds dans le cul qui se perdent, vous êtes violents et vous vous sacrez de l'autorité et des frais colatéraux que vos pauvres parents devront payés, bravo qu'elle belle pensée pour ceux qui vous ont mis au monde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton idée de coups de pieds au cul me semble assez violente et indigne d'un parent bien intentionné!

      L'industrie de l'image gérée par les médias doit être questionnée et même attaquée lorsque tu es amoureux des faits, du réel, du concret...

      Anyway, la FEC n'est pas ce que tu crois... les images t'ont eu un point c'est tout!

      Supprimer
    2. Anonyme, je déplore l'image que les médias ont donnés à la FEQ.

      Comment puis-je vraiment m'informer sur vos valeurs et ce que vous représentez?

      Supprimer
    3. La violence tu ne sais pas c'est quoi.

      Supprimer
    4. En tant que parent, en tant qu'anarchiste, en tant que pro-grève, en tant que membre d'Occupons la Rive-Sud de Montréal, je ne peux que dénoncer vos propos qui ne font que mettre de l'huile sur le feu. Ce ne sont pas ''des coups de pieds au c...''qui vont régler la crise.

      Supprimer
    5. "en tant que parent JE trouve qu'il y a des coups de pieds dans le cul qui se perdent" -virgule- "VOUS êtes violents".

      ...je me demande ben qui nous a mal élevé d'même.

      Supprimer
  3. Au dernier anonyme: ta mère aurait du faire une taché sur le lit au lieu de faire une tâche dans la société. Bon c'est fait pour ce qui est du défoulement matinale.

    J'imagine qu'on peut très bien comprendre que tu es un mou de la droite qui n'a aucune argumentation légitime autre que la violence et l'intimidation par les mots. Pour ce qui est de la violence physique, c'est déjà utilisé par vos collègues la police, pour ce qui est de la violence psychologique notre cher premier ministre Charest s'en occupe déjà.

    Allez hop,
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La violence, c'est lancer des projectiles a la police, briser la loi et ensuite pleurer qu'on se fait battre, gazer, et arrêter. La provocation et ensuite on crie martyr. Epic fail comme groupe de moins que riens qui veulent tout se faire donner gratuitement.

      Des vrais sangsues. Ensuite, on blâme Charest. "C'est de la faute a Charest si j'ai pas mes céréales a matin pi j'habite dans une boite de carton." Le problème c'est les commies gauchistes qui veulent toute gratuit et cassent tout pour y arriver; pas le gouvernement qui fail a garder l'ordre civil et tous vous arrêter.

      Wake up. Vous êtes pas plus important que personne... surtout que la moitie sont sur le BS...

      Supprimer
  4. SVP .. Ce n'est certainement pas de cette façon que vous allez parvenir à un résultat probant . La moral et l'éthique quand on adopte des positions RADICALES ne tiennent plus . Vous avez suffisamment d'éducation, je crois, pour bien saisir ce que je vous cite ….

    Chaque fois qu'un mouvement se radicalise , chaque fois qu'un mouvement passe a l'extrême il dérape il dérape même de son objectif premier ………

    Revoyez votre façon de faire; ce n’est pas sage , ce n’est pas sein , ce n’est pas efficace

    RépondreSupprimer
  5. Vous êtes vraiment comiques, à vous croire encore en 1970. Restez donc dans votre chapelle à prêcher entre convertis, bande de cons.

    RépondreSupprimer
  6. Vos amis font faire 5 ans de prison!!! Et un recour collectif contre eux et leurs parent de 8 millions est en preparation. Au Quebec, les parents sont responsable de leurs enfants. Le code civil est claire!
    Faire perdre les avoir de vos parents est tres intelligent, bravo champion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ce commentaire, bravo mes champions...

      J'aime bien, également, le concept du recourt collectif contre les parents. Quand ils verront leurs parents, de pauvres capitalistes, perdent tout.... Ils vont sûrement comprendre le bon sens!!!

      Encore une bravo les champions !!!

      Supprimer
    2. Apprenez donc à écrire avant de critiquer tout le monde et de prétendre que tous les parents sont de votre avis! Respectons les opinions de tous.

      Notre gouvernement, par sa mauvaise gestion de la crise étudiante, envenime le conflit et certains se radicalisent en désespoir de cause et parce que la voie pacifique ne donne évidemment pas de résultats!

      Le système de métro paralysé pendant quelques heures à cause d'un petit nuage de fumée... qui peut être évacué en seulement quelques minutes par les puissants ventilateurs installés dans les stations de métro. Y-a-t-il eu des morts, des blessés, des dommages matériels?? RIEN! Simplement une PERTURBATION. Je ne crois pas que cela justifie 5 ans de prison ou des accusations de terrorisme!

      Supprimer
    3. Certain se radicalisent...

      Le gouvernement n'a pas à plier devant un groupe de petits gauchistes extrémistes. As-tu pensé à l'effet de panique que ce geste aurait pu causer. Excuse moi pour mon français, mon domaine c'est les sciences dures, par chance on m'a appris à compter!!!

      Oui pour faire un cas exemplaire, en société on ne pose pas ce genre de geste aussi violant. Ne minimiser pas le geste.

      Supprimer
  7. C'est vraiment brillant de terroriser les gens captifs dans le métro. Une panique aurait pû se déclancher et des gens auraient pû se faire piétinner, comme ça c'est déjà vu ailleur dans le monde.
    Il y a des gens qui souffrent de claustrophobie ou de handicaps mais ça vous vous en foutez parce que vous êtes justes des petits criss de jeunes cons arrogants et vous pensez donc que tout le monde est pétant de santé comme vous!
    Vous êtes juste des p'tits criss de jeunes bourgeois, allez donc chier p'tits criss de révolutionnaires de salon!
    Dans quelques années vous allez êtes la classe dirigeante gagne d'hypucrites de gauche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Terroriser, un instant. Selon un ancien employé de la STM: La fumée aurait pu être dissipée en 30 secondes par le système de ventilation, ce n'était même pas nécessaire de faire évacuer et fermer le métro (on n'arrête même pas le métro pour les suicides).

      Mes conseils:
      -arrêter de croire tout ce que tu vois à TVA
      -ne pas insulter les gens de façon aussi grossière, c'est pas beau. Ça fait un peu...gros criss de bourgeois frustré dans son salon.

      https://www.facebook.com/photo.php?fbid=289186534507186&set=a.105922302833611.11310.100002475256544&type=1&theater

      Supprimer
    2. La ventilation peut etre utilisé si on connait la nature du produit! Des gens on fait croire a une ataque terroriste ici, on prend la chance d'envoyer le gaz et contaminer toute la ville?? Vous pensez pas longtemps avant d'écrire j'imagine...

      Supprimer
    3. Ce n'est pas moi qui l'ai écrit, je répète, c'est un ancien employé de la STM, mieux placé que moi pour le savoir. Quand à votre petite insulte personnelle et inutile, j'aimerais bien voir si vous auriez le courage de me la dire en face.

      Supprimer
    4. Si voulez qu'on vous dise en face que vous ne réfléchissez pas avant d'écrire, dites votre nom, et votre lieu de résidence :)

      Et effectivement, ça tombe sous le sens qu'on ne peut pas exposer la moindre personne à un gaz inconnu. Il suffit de réfléchir 3 grosses secondes. Et vous ne l'avez pas fait. Ce n'est pas une insulte, c'est juste une constatation.

      Supprimer
    5. Oui, il faut se questionner sur la façon que cette crise a été gérée. Ce n’est pas la première fois que le métro connait des perturbations depuis le début de la grève étudiante. La STM a-t-elle été à la hauteur ? Comment explique-t-on que le métro a été paralysé en entier pendant trois longues heures par des petits engins fumigènes qui crachent de la boucane inoffensive ? La réponse des autorités y a-t-elle été pour quelque chose dans la longueur du délai avant la reprise du service ? Autrement dit, le remède a-t-il été pire que le mal ?

      Voilà autant de questions légitimes du point de vue des intérêts des usagers.

      En entrevue à TVA, Michel Labrecque, président de la STM, a expliqué les mesures qui ont été appliquées : http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2012/05/20120511-101416.html

      Dans un premier temps, les pompiers évaluent si la fumée est dangereuse… bien qu’on voit sur les images diffusées sur écran télé que des usagers du métro ont été eux-mêmes exposés à cette fumée et que personne ne tombe dans les pommes. Bref, à première vue, rien ne pourrait laisser croire qu’on ait affaire à quelque chose d’autre que de la boucane inoffensive.

      Ensuite, les flics se mettent de la partie pour faire la cueillette "d’éléments de preuve" : un travail généralement fastidieux. Combien de temps a duré cette recherche ? Une heure ? Deux heures ? Et pendant que les fins limiers ratissent au peigne fin les tunnels de métro, les usagers eux poirotent sous la pluie dans une file interminable à attendre le bus… Labrecque a dit qu’il faut "trouver des engins qui sont de cette grosseur-là"… mais si on parle bien d’engins qui font de la boucane, m’est d’avis que ça doit pas être ben, ben dur à trouver !

      Supprimer
  8. vous êtes brillants
    jouons avec les mots
    comment vous y prendriez vous autrement si cet ennemi que vous combattez n'était pas un gros méchant monstre fasciste mais qu'un tout petit enfant blessé et terrorisé ?


    ma brique dans la vitrine de vos idées

    RépondreSupprimer
  9. FEC: Force Étudiante Critique?
    Hum...
    D'après ce que je lis ici, je dirais plutôt:
    Fables d'Égocentriques Crétins.

    RépondreSupprimer
  10. L'unique espoir pour nos ptits copains derrière les barreaux serait qu'ils admettent qu'ils ont fait une immense connerie dans un moment d'égarement. Je suis pas certain que si le mouvement derrière eux confirme leurs intention de continuer et d'aller plus loin, que ça pourra les aider à alléger la peine qu'ils devront purger. Au lieux de les aider , vous risquer de leur nuire considérablement et d'affecter très sérieusement la sentence qu'ils auront. Disons qu'avec des amis comme ça , on a vraiment plus besoins d'ennemis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beau merdier en effet dans lequel vous avez enfoncez quatre de vos copain! Mettre des milliers de gens en retard au travail c'est une chose mais briser la vie de quatre jeune étudiant c'est une lourde responsabilité que vous devrez porter.

      Supprimer
    2. LOL. Ils ont fait ça par eux-mêmes, et avec beaucoup d'efficacité. Ils vont avoir 5 ans pour être efficaces en prison. On s'en calisse tu pas de 4 losers de la société?

      Supprimer
    3. Faut aussi penser à la honte et l’opprobre qui s'abat sur les proches et les familles de ces 4 individus. Pensez un peu plus loin que son nez quand on fait des conneries ou qu'on incite ses petits copains à en faire.

      Supprimer
  11. En tout cas, c'était vraiment pas brillant de s'attaquer au moyen de transport des plus démunis dans la société et de se mettre à dos une partie de la population qui trime déjà assez dure pur y arriver.

    RépondreSupprimer
  12. Je vous souhaite tous un beau voyage d'étude prolongé en Corée du Nord pour vous familiariser avec les conséquences de votre idéologie.

    RépondreSupprimer
  13. Ce que vous êtes? Des idiots utiles. Merci!

    RépondreSupprimer
  14. A revoir dans vos cours de Sc.po 101 : le dilemme du prisonnier. Ou tout au moins quand la grève sera terminée:)

    RépondreSupprimer
  15. Ou comment scrapper la réputation d'une université qui n'avait vraiment pas besoin de ça : l'UQAM !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est malheureux mais vaut mieux s'inscrire dans un cegep ou une université anglophone pour être sur de ne pas perdre sa session inutilement. La plupart n'ont pas été affecté par la grève. Après ça on pourra toujours continuer à chialer après les anglos qui ont de meilleurs situations que les francos. Ou comment se tirer dans les pieds collectivement...

      Supprimer
  16. On dirait des chiots qui se font les dents sur des pantoufles

    RépondreSupprimer
  17. Excellente idée d'aller manifester au palais de justice lundi matin ! La police pourra ainsi mieux identifier les supporters et les complices de nos petits amis. On sauvra aussi sur les frais de transport puisque déjà à destination ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, j'ai hâte de voir la bande de clowns qui supporte et cautionne des actions aussi idiotes. J'espère vraiment que le ridicule ne tue pas !

      Supprimer
  18. Je crois que vous devriez utiliser un autre mot que critique pour le nom de votre organisation. Tout groupe utilisant des mesures criminelles pour arriver à ses fins nuit à sa cause. Vous êtes responsables de l'appui majoritaire des citoyens pour la hausse des frais de scolarité, tout le contraire de votre objectif.

    RépondreSupprimer
  19. Hé hé hé... rendez-vous le 14 mai devant le Palais de Justice, il y aura une séance gratuite de remplacement de dents !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais.. les tiennes connard!

      Supprimer
    2. Je suis abasourdie de voir comment la plupart de ceux qui ont écrit des commentaires ici disent N'IMPORTE QUOI!!! Du "coup de pied au cul" à "la criminalisation de claque au cul" en passant par "la seance d'arrangement de dent", c'est incroyable. On dirait que personnes n'a lu le texte, mais seulement le "résumé" ércit dans la presse. "Nous appelons plutôt à la solidarité active sans dissociation ni condamnation avec toutes les personnes criminalisées par l'État". Traduction simplifié: On appuie ceux qui ont ete déclaré coupable par l'etat et ses médias avant même qu'ils aillent un proces. Rien dans ce texte appuie l'evenement du metro, ni le dénonce. Entk a ce que je sache...

      Maxime M.

      Supprimer
    3. Ah bien merci pour la précision. C'est donc une manif pour la présomption d'innocence ? On veut donc appuyer une des notions à la base de notre système de justice tout en bafouant allègrement les injonctions qui sont faites par les cours de justice. Etes vous finalement pour ou contre l'état de droit ? Faudrait se brancher et être conséquent.

      Supprimer
    4. Pour quand ça les arrange et contre quand ça ne les arrange plus. C'est simple à comprendre non ?

      Supprimer
    5. ça s'appelle une justice à asymétrie variable. :)

      Supprimer
    6. J'espère que DSK va pas se pointer à la manif.

      Supprimer
    7. eh bien, certaines personnes font appel à la loi quand ça les arrangent (injonctions) et ferment les yeux sur de "petits oublis" de la respecter (droit de manifester, présomption d'innocence, etc)

      Supprimer
    8. En quoi suivre un cour brime le droit de manifester pacifiquement??? J'ai pas trouver l'article de la charte qui dit que des gens ont le droit de bloquer l'acces a des services...

      Supprimer
    9. Je faisais référence à la répression policière qui a lieu dans les manifestations. Mais probablement que LCN vous a dit que c'était les manifestants qui faisaient des émeutes....

      Supprimer
  20. J'ai remarqué aussi que dans les médias francophones, laPresse et RDI sont les plus sensationnalistes. On dirait que le Québec est à feux et à sang avec ces médias! Complètement ridicule. Que feraient ces médias affairistes avec une vraie révolution entre les mains?

    Le premier devoir des journalistes est de préparer le changement. Malheureusment, ils ne font que s'exciter sur la casse.

    Heureusement qu'il existe autre chose à lire!

    RépondreSupprimer
  21. C'est un bon texte. Vous n'avez pas la tête enfoncée dans le cul comme l'ont les crétins qui ont salit votre page par leur jappements outrés. Il faut voir large et vous avez les bonnes lunettes. Toute cette haine entretenue par ces journaleux de merde à l'endroit de ces jeunes dont la présomption d'innocence a été bafouée mérite réparation. Grâce à ces auxiliaires de police, ces jeunes sont maintenant assimilés à des terroristes pour quelques fumigènes! Quel mépris pour les vraies victimes du terrorisme! Quel affront à ceux qui ont perdu un proche déchiqueté par une bombe ou pour les blessés à vie des attentats. Non, ces chiens de journalistes ne comprennent rien, pas même leur métier. Il n'y a pas de journalisme digne de ce nom au Québec, il n'y a que deux monopoles, copains comme cochons avec le pouvoir. Et une sacrée bande de caves qui gobent leurs couleuvres; leurs clients.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as presque failli me faire pleurer avec tes victimes déchictés. T'aurais aussi pu ajouter les viols, les amputations et les orphelins pour faire plus d'effet, sauf que PERSONNE à part toi et ni dans les médias ne fait ce type de rapprochement idiot. ça s'appelle de la mauvaise foi. On appelle un chat un chat, le sabotage d'un moyen de transport utilisé par les usagers les moins bien nantis de la société n'a rien d'une action glorieuse. Pour ce qui est du papier en question c'est d'une rhétorique pompeuse qui ne passe pas le test de la réalité. En d'autres mots, s'ils ont pas la tête dans le cul, ils en ont fumé du maudit bon pour écrire ça...

      Supprimer
    2. Qu'on appelle ça du sabotage, de la désobéissance civile, du terrorisme ou du vandalisme c'est seulement une question de terminologie. On fait tous référence au même acte de lâcheté qui est de s'attaquer à une populations innocente et captive d'un mode de transport. Dans tous les cas c'est un acte lâche et inconsidéré envers ces concitoyens.

      Supprimer
    3. Pour ce qui est du texte , c'est en effet de la prose poétique qui fait abstraction complète du principe de réalité. En résumé je donnerais 8/10 pour un cours de littérature et 2/10 pour un cours de politique, sociologie ou journalisme.

      Supprimer
  22. Je me noie dans toute cette merd'anonymes... On ne sait plus qui sont les bons ou les michants.
    Aux michants je vous signale que votre blog est supporté par un hébergeur très capitaliste. Faudrait être conséquents petits infants. Aux bons, je conseille le silence car les michants se nourrissent de vos propos.
    Pour me distinguer, je signe

    Jeannot Nîmes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui papa, montre-nous le droit chemain.

      Jeannot Nîmes...est bonne.

      Supprimer
  23. J'admets que les fumigènes n'arrivent pas au bon moment. Je compare ça à l'incendie du Reichstag dans les années 30 en Allemagne. Hitler en a profité pour décréter l'état d'urgence et ainsi prendre le contrôle total de l'Allemagne. À plus petite échelle, c'est ce qui est en train de se passer ici. Des actions comme celles des fumigènes n'aident en rien la cause étudiante. Gérald va en profiter pour faire adopter sa loi anti-masque plus vite et Jean va gagner ses élections!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Analogie noséabonde entre Hitler et Charest... Il faudrait garder le sens des proportions ou revoir et reprendre vos cours d'histoire quand la grève sera terminée.

      Supprimer
    2. Je ne suis pas un étudiant. Et en quoi me suis-je trompé qui demande à ce que je réapprenne l'histoire? Je n'ai pas comparé Hitler à Charest, mais l'incendie aux fumigènes. Dans les deux cas, c'est une occasion de resserrer la vis.

      Supprimer
  24. "APPRENEZ, QUE L'ENNEMI N'EST PAS FORCÉMENT CELUI CONTRE QUI ON SE BAT, MAIS CELUI QUI PROFITE DES DÉGÂTS! OUVRE LES YEUX!"

    BC

    RépondreSupprimer
  25. A mon avis, les jeunesses 'enfants-rois' prévalent un peu trop. Voilà le résultat d'avoir fait de la claque au cul un crime.... Pis pour faire comprendre aux jeunes 'politicailleux' qui se manifestent par-ci par-là, j'vais utiliser un langage clair pour vous : " Dans Starcraft, tu peux avoir les meilleures technologies en 'upgradant' ton laboratoire" Fait que plus t'investit dans ton labo, plus tes technologies valent chères et génèrent des profits pour l'Ensemble du territoire et de ses habitants. Puisque nos compétiteurs sont des pays comme la Chine et le Japon qui ont de la main d'oeuvre sans fin, le Japon qui est le 'provider' de méga-technologies, il faut comprendre qu'un moment donné, il faut 'upgrader' nos labos, nos universités pour pas tous crever de faim en bout de ligne comme vous le pleurez tant dans les rues, à nous le crier par la tête, nous faire 'ch...' alors que c'est grâce à nous tous si vous êtes où vous êtes. Appréciez donc ce que vous avez plutôt que brailler sur ce que vous considérez, du haut de votre grande expérience, qu'il vous manque. Plus tard, quand vous aurez la connaissance de l'Expérience, vous comprendrez que vos petites théories ne valent que dalle. Bonne chance avec votre 6-8 mois de salaire en moins, vous allez vite vous rendre compte que ça fait mal en bout de ligne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a bien appris des vieux secs que vous êtes devenus. :) Merci

      Supprimer
    2. Maître, votre analogie avec Starcraft éclaire mon esprit depuis si longtemps baigné de ténèbres... Comme j'ai été fou de croire à un monde meilleur. Votre infinie sagesse me ramène à la réalité.

      Supprimer
  26. Au nom des prolétaires de tous les pays, merci de vous attaquer aux richissimes capitalistes qui voyagent en métro chaque matin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lol.... les richissimes sont plutôt en voiture, avec stationement sous-terrain. Anyway, j'espère que les 4 morrons auront une sentence exemplaire! C'est bien mérité! Pendant ce temps, on va boire de la Sangria à Outremont! :)

      Supprimer
  27. A lire ce texte il faudrait laisser ces pauvres petits etudiants jeter librement des bombes fumigenes dans le metro. Ceux qui les arretent seraient de mechants fascistes.

    C'est drole: vous vous plaignez de ceux qui vous critiquent et vous "diabolisent" et vous faites de meme en critiquant et en diabolisant ce3ux qui ne pensent pas comme vous.

    D'ailleurs, pour la mauvaise reputation, vous n'avez pas besoin des medias pour ca, vous le faites tres bien vous memes: votre texte de plaurnichage en est la preuve. C'est encore pire que ce qu'on lit dans les journaux.

    RépondreSupprimer
  28. Vous Vivez dans la société la plus égalitaire de la planète .... L'endroit ou les riches sont le plus pauvres .... et ou les pauvres sont plus riches ...

    Vous ne vivez pas non plus dans un système totalitaire vous vivez dans un système démocratique ou collectivement à chaque 4-5 ans nous avons la Liberté de mettre à la porte un gouvernement pour le remplacer par un autre. Oui il y aura toujours des très très riches et puis...

    Tu vis dans une des rares société de la planète, Ou les gens on les meilleurs conditions de vie .... Qu'est-ce que tu veux de plus ?

    Justice Sociale !!! Justice sociale !!!! Heille ouvrez vous les yeux il a été gagné se combat là. Vous voyez probablement toute vos face sur les t-shirt de 2080 pour remplacer la face du Ché, mais ça n'arrivera pas. Vous êtes simplement des petits minables. Qui malgré le fait que vous êtes a l'école, n'avez pas été foutu d'apprendre la base et les raison de se système démocratique. Pourquoi votre cause (d'enfants gâtés) devrais être plus grande que la Démocratie.
    Vous êtes simplement des petits minables, qui avez rien compris .... Oui il y a certainement ben des affaires à corriger autours de vous, mais elle doivent tous se faire dans le respect des règles démocratiques, sans quoi vous n'avez pas le droit de prétendre représenter la Majorité. Et puis anyway, les changements qui ont à être apporté dans notre société. Ça concerne en rien le gouvernement. Ça concerne les gens individuellement et leur soif de parraîtres.

    En vous rappelant, que vous vivez dans un système démocratique et qu'il aura des élections dans moins de 6 mois, alors pourquoi ne pas arrêter de faire chier tout le monde, et commencer à Militer pour Québec solidaire , pour qu'ils puissent se faufiler aux prochaines élections...
    Gardez le sourire petits Minables !!!

    -Kiki

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "L'endroit ou les riches sont le plus pauvres" oh là là, ça me console.

      "Justice sociale !!!! Heille ouvrez vous les yeux il a été gagné se combat là." Ouvre TOI les yeux, et sort un peu de chez toi, de l'injustice sociale il y en a plus que tu ne peux en supporter.

      "les changements qui ont à être apporté dans notre société. Ça concerne en rien le gouvernement. Ça concerne les gens individuellement et leur soif de parraîtres." Et probablement aussi leur soif de traiter d'autres gens de petits minables avec trois points d'exclamation.

      Garde le sourire ma Kiki.

      Supprimer
    2. Ben oui, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes... Je me demande qui a besoin de s'ouvrir les yeux. Et un petit tour à l'école, ça ne ferait pas de tort. Quand l'argumentaire se base sur des croyances et mène à l'insulte, pas très impressionnant.
      Il faut vivre dans sa tour d'ivoire pour croire que le combat contre l'injustice sociale est gagné. Encore heureuse qu'il y ait des gens qui se battent pour des idéaux plus nobles que ''l'ordre social''. On essaie de nous donner collectivement une société meilleure pis vous nous crachez dessus. Vous devriez être fiers que vos enfants se lèvent. Vous devriez nous aider plutôt que nous dénigrer. Comment on en est arrivé à autant de haine dans notre société, que vous préférez vous attaquer à vos enfants plutôt que de remettre le gouvernement et les médias en question. Ça fait peine à voir. C'est pas ça le Québec dont je rêve. Pis que ça vous emmerde ou pas, on va se la donner la société qu'on mérite. Nous on est encore capable de rêver et d'agir ensemble, dans le sens de nos convictions. Si ça bouleverse votre cher ordre établi, ben tant pis.

      Joelle

      Supprimer
  29. Bien d'accord avec vous!

    Un petit oubli, cependant: Je dénoncerais aussi le fait que les médias ne se gênent pas pour publier les noms de supposés ''coupables'' dans prendre la peine de vérifier la véracité de leurs dires, comme ça s'est fait avec Émilie Cloutier-Morin. Une fois la faute révélée, ils se contentent d'un erratum, sans envergure pour ces propos qui tiennent plus de la diffamation que de la petite erreur de bonne foi.

    RépondreSupprimer
  30. Everything is under control

    RépondreSupprimer
  31. au moins en dedans ils pourront terminer leurs études gratuitement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un prof de français12 mai 2012 à 20:13

      On pourrait leur donner un long texte à écrire: "je ne ferai plus de terreur" 5000000 de fois, ça devrait les occuper un peu en prison! :)

      Supprimer
  32. Au moins le FLQ s'en prennait aux vrais dirigeants et risquaient leur propre vie et leur liberté pour leur idéal tandis que vous vous en prenez aux PAUVRES innocents et avec des moyens lâches question de ne pas avoir une trop grosse peine de prison LOL!!!

    Et bien sûr le méchant système fasciste va vous donner une petite sentence bonbon LOL!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Au moins le FLQ s'en prennait aux vrais dirigeants et risquaient leur propre vie et leur liberté pour leur idéal"
      Donc ce que tu dis c'est que le FEC devrait mettre des bombes dans des boîtes à lettres, c'est ça? Faire des kidnapping, ce genre de truc? Là tu les respecterait?

      Supprimer
  33. Je suis d'accord pour dire que les média ont un parti pris d'avance et vont toujours choisir l'angle le plus sensationnaliste afin de vendre leur salade. Je peux aussi vous accordez le fait qu'ils publient souvent les infos sur des présumés coupables avant d'avoir fait la lumière sur tous les faits reliés à une affaire.

    Cependant, ce ne sont pas eux qui se sont mis à tout casser à Victoriaville ou qui ont mis des fumigènes dans le métro.

    Entretenir un discours comme tel après 90 jours de conflit ne vient pas aider votre cause. On en est au point critique où certains trouvent même ça marrant de voir du monde se faire battre par les policiers ou des manifestants.

    Les gens en ont simplement raz-le-bol d'entendre parler du conflit étudiant étant donné que les deux groupes concernés ont décidé de laisser pourrir le conflit pendant trop longtemps. Ce n'est pas en nuisant à la population avec des fumigènes que vous allez convaincre les gens à se rallier à votre cause. Manifester en solidarité aux 4 criminels n'est pas très logique non plus dans cette optique. Ils ont bel et bien connu un crime et devront payer pour ce qu'ils ont fait (je dois reconnaître que l'accusation de terrorisme est ridicule étant donné que ce n'était que des fumigènes).

    Ainsi, trouver un autre joueur à pointer du doigt dans ce conflit ne fait qu'amplifier le renvoi de balles déjà présent entre les étudiants et le gouvernement.

    De grâce, agissez de manière responsable en dénonçant les méfaits publiques de vos 4 amis et n'allez pas remettre de l'huile sur le feu en manifestant pour eux.

    P.S. Ceux et celles qui laissent des commentaires agressifs et insultants ne sont pas vraiment placés pour dénoncer le problème ici.

    RépondreSupprimer
  34. J'ai entendu dire que les étudiants se font torturer en prison. En effet les pauvres sont privés de iphones...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouch ! Et pas de Sangria, ni bière !

      Supprimer
    2. loooolllll! pauvres petits! Allez, au cachot!

      Supprimer
    3. Ces "arguments/mythes" ont été détruits il y a plusieurs mois déjà... Il n'y a bien que quelques lecteurs de Martineau pour y croire encore.

      Supprimer
    4. ...Quelques heures avant les attaques...

      -Camarades! L'heure de la Victoire approche!
      Synchronisez vos iphones! ^^

      Supprimer
    5. Méman et pépa y vont casser la gueule à michant Charest qui veut me voler ma suçe... Ouinnnnn !!!

      Supprimer
    6. Ça va je vous laisse vous amuser sans déranger.

      Fait intéressant à remarquer: des gens font des petites blagues du niveau d'humour d'un jeune de 12 ans, en croyant rire de "l'immaturité" de d'autres gens.

      Supprimer
  35. Dommage que les Canadiens n'aient pas fait les séries... vous n'auriez certainement pas les pauvres appuis que vous avez en ce moment si on était en 3e ronde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet et puis en 2005 c'était pas le lock-out par hasard ?

      Supprimer
  36. C'est vrai quand même que l'UQAM c'est de la marde !

    RépondreSupprimer
  37. Vous êtes complètements barges. Des petits go-gauches ratés qui se plaisent au buzz d'attention qu'ils recoivent actuellement et rêvent que ca continue. Quand j'étais au Cégep du Vieux j'avais un grand problème avec les attention-whores comme vous. Vous êtes le cancer du mouvement étudiant. Que vous soyez radicaux ou pas, je porte beaucoup plus de respect à l'endroit des anarchistes, des participants aux black blocs et aux casseurs qu'à vous. Vous êtes comme un chateau de cartes dans la manière de vous défendre et dans vos revendications, vous n'êtes plus hard jsute parceque vous aimez être marginalisés. Je suis décu de constater que l'innitiative des fumigènes dans le métro soit venue de vous, vraiment. Quel gachis. Cessez de salir le mouvement. Vous voulez être plus hard que les autres et c'est tout ce qui compte à vos yeux, vous portez comme bannière de faux idéaux. Vous n'êtes qu'un groupe pathétique d'iconoclastes manqués pré-pubaires. Laissez les grands jouer maintenant. Pour être une véritable force de frappe, une vraie guerilla politique, il faut savoir conserver les apparences et savoir rester dans l'ombre. Un groupuscule plus hard qui s'en vante, c'est du flanc.

    RépondreSupprimer
  38. La FEC: une bande de cloportes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dit juste FEC. Force étudiante critique ne sait jamais revendiquer d'être LA force étudiante critique.

      Venant d'un anonymous, traité le monde de cloporte c'est assez ordinaire.

      Supprimer
    2. ne s'est jamais
      et puis le verbe AVOIR serait plus approprié dans ce cas : FEC n'a jamais revendiqué (pas de ER) d'être LA force étudiante critique.
      comme l'autre disait, l'UQÀM c'est vraiment pas fort, heureusement que ça mène pas à grand chose.

      Supprimer
  39. Chers membres de la FEC, je veux vous dire que je suis derrière vous, et que je ne suis pas seul. Vous n'êtes pas seuls. Parmi la population des voix s'élèvent et s'organisent contre l'oppresseur.

    Continuez la lutte.

    V. pour Vente d'État.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes derrière eux pour les enculer ou leur donner un coup de pied au cul?

      Supprimer
    2. Bon ben un autre débile mésadapté...

      Jean-Francois

      Supprimer
    3. Ca fait pitié, en effet.

      Supprimer
  40. V. pour Vente d'État.
    omg !
    ils ont Jean Luc Mongrain dans leurs rangs !!!

    RépondreSupprimer
  41. Ohé! Les étudiants et étudiantes de la FEC, au moins publiez un manifeste afin qu'on sache ce que vous voulez. Vous êtes totalement siphonnés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dure lire plusieurs articles d'un blog et découvrir qu'est que FEC ? C'est vrai que c'est plus facile quand tout ce retrouve a même place, moins chiant. La paresse intellectuel, ça touche pas juste les jeunes ça l'air !

      Supprimer
    2. à la même place...comme le journal de mourial par exemple?

      Supprimer
    3. Je vais répondre à ta question. Ca doit être des étudiants en science molles, le genre qui étudient en histoire de l'art, littérature, science politique, sociologie et autres domaines sans avenir sinon qu'à travailler chez dollorama ou comme concierge. Le genre de personnes qui se pensent intellos, mais qui ont même pas été capable de passer les math avancés au secondaire et qui a passé 6 ans à faire son cegep et qui change 2 ou 3 fois de programmes.

      Bref, des gau-gauches qui veulent se faire payer leurs études par l'état-providence plutôt que de lever le ptit doigt pour travailler pendant l'été.

      Supprimer
    4. Anonyme12 mai 2012 21:01

      "Hey la gang de science po, histoire de l'art, sociaux, psycho.... es trous du cul qui travailleront chez walmarde ou couchetard. Arrêtez d'écoeurrer le peuple avec votre Pseudo grève et appel à l'anarchie. Si votre contribution a la société est si minable et bien c'est vous aui l'avez choisi.
      Arrêtons de gaspiller nos impôts à former des nuls ds des domaines nuls..."

      change de cassette.

      Supprimer
  42. Marionnettes Fluettes manipulés par des idées extrémistes, vous êtes impuissant à faire valoir vos idées autrement que par la peur... Vous vous cacher comme des rats dans un dépotoir, vous êtes de la vermines et vous vous dévorer entre vous mêmes. Vous vivez dans vos déjections et vous avez peur de monter votre visage vous êtes condamner à demeurer et crever au coté de votre peur et de votre noirceur.

    « Des petits crosseurs, même anarchistes, ça reste des petits crosseurs. Des crosseurs de poules mortes qui me font profondément anarchier. » - Pierre Falardeau

    RépondreSupprimer
  43. Avez-vous pensé que dans le métro il y a des enfants, des bébés avec des mères monoparentales pauvres? Il y a aussi des personnes âgées, des immigrants et des petits travailleurs au salaire minimum qui n'ont pas d'argent pour s'acheter un char. Pourquoi vous-êtes vous attaqués à ces gens-là? La pauvreté étudiante n'est que TEMPORAIRE. Mais parmis les gens que vous avez attaqués il y a des gens qui ont des vies bien plus difficiles que la vôtre. Vous allez avoir une bonne job après vos études. Qu'est-ce qu'il y a de si grave à vous priver un peu en attendant? Vous auriez pu tuer des gens, quand la foule en panique a essayée d'évacuer dans des corridors étroits et des escaliers interminables. Je suis mère d'un jeune bébé, et pour sa protection, je ne met plus les pieds à Montréal depuis que vous prenez la population en otage et que vous manifestez tous les jours. J'ai peur pour la sécurité de mon enfant, et j'ai bien plus de sympathie pour les gens que vous avez attaqués, incluant les policiers, que pour des petits bourgeois comme vous, qui ne comprenez rien à la vie. Si vous en auriez vraiment arrachés dans la vie, vous seriez plus terre à terre. Je le sais parce que je viens d'un milieux défavorisé et des gens dans votre genre, j'en ai connu beaucoup quand j'étais à l'UQAM (Sur les Prêts et Bourses). Là vous vivez trop dans vos têtes, dans vos théories fumeuses. Ça paraît cohérent, mais au fond c'est un délire de psycopathe. Il vous faut un cours sur la VRAIE VIE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tant que père de deux enfants qui utilisent le métro je suis également troublé par le manque de discernement de certains étudiants.

      Lorsque les idéaux utopiques semblent plus importants que la sécurité et la vie des gens de la société actuelle, il y a un très grave problème.

      Supprimer
    2. Attaquer? ...un instant.Selon un ancien employé de la STM: La fumée aurait pu être dissipée en 30 secondes par le système de ventilation, ce n'était même pas nécessaire de faire évacuer et fermer le métro (on n'arrête même pas le métro pour les suicides).


      https://www.facebook.com/photo.php?fbid=289186534507186&set=a.105922302833611.11310.100002475256544&type=1&theater

      Supprimer
    3. Ça prend des têtes brûlées pour faire de tels actes criminels, totalement irresponsable.

      Et pour les autres qui n'ont pas encore été pincées par la police, ce n'est qu'une question de temps. Chiez dans votre froc, car les 4 personnes qui ont été coincés vont bientôt se faire offrir de devenir des délateurs pour que tous les autres coupables se fassent aussi pincer. Ils ont probablement aussi saisi le matériel informatique et les relevés d'appels téléphoniques pour remonter la filiale.

      Bref, vous allez moins rigoler (les coupables) quand vous serez en prison et que vous aurez un casier judiciaire.

      Bande de minables!

      Supprimer
    4. Anonyme numéro 2, es-tu en train d'essayer de nous faire croire que c'est pas grave? Que y'a rien là? On se doute que t'es dans leur gang ok. C'est même pas subtil.

      Supprimer
    5. oh bravo! ton deuxième nom c'est Sherlock Holmes? Ce que l'employé de la STM que j'ai cité (ce n'est pas MOI qui essaie de vous faire croire quoi que ce soit) c'est que certaines personnes essaient de vous faire croire que c'était beaucoup plus grave que ça ne l'était en réalité. Mais vous avez probablement le cerveau lavé par les médias donc il n'y a rien d'autre de vrai que ce que vous voyez à la télé, hein?

      p.s. je ne suis pas dans leur gang, Sherlock, je ne trouve pas que c'était une bonne idée non plus. Mais la haine généralisée envers les étudiants, les insultes, les gens qui souhaitent qu'ils brûlent en enfer ou se fassent violer en prison, come on, calmez-vous.

      Supprimer
    6. Et tu as confiance en une capture d'écran facebook d'un supposé retraité de la STM (n'importe qui peut se faire passer pour un retraité), mais tu ne crois pas les médias.

      Quel débile.

      Tu vas surement te trouver une job chez McDo après ta maîtrise en science politique ou sociologie.

      Si tu es étudiant, tu dois te compter chanceux que le gouvernement finance les études de tarés comme toi.

      Supprimer
  44. Hein ma ptite gang de morons... Filtrer nos commentaires comme à l'habitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est si facile écrire des insultes. J'aimerais voir l'anonyme que vous êtes se pointer, en personne, seul devant un groupe de personnes et les traiter de petite gang de morons. Juste voir.

      Supprimer
    2. Peu importe de quel bord de clôture tu te situe, je trouve plutôt pathétique qu'un Anonyme dénonce l'anonymat d'un autre Anonyme.

      Supprimer
    3. Extrêmement prévisible comme réponse.
      Je ne dénonce pas l'anonymat, mais bien la combinaison anonymat/insulte. C'est tellement facile.

      Supprimer
  45. Hey la gang de science po, histoire de l'art, sociaux, psycho.... es trous du cul qui travailleront chez walmarde ou couchetard. Arrêtez d'écoeurrer le peuple avec votre Pseudo grève et appel à l'anarchie. Si votre contribution a la société est si minable et bien c'est vous aui l'avez choisi.
    Arrêtons de gaspiller nos impôts à former des nuls ds des domaines nuls...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben raison. Et arrêtons de gaspiller nos impôts pour le système de santé aussi. Moi je suis en forme câlisse, J'veux pas payer pour tous les vieux qui vont avoir besoin de soins dans 10 ans. Pis mettez donc des robots à place des employés chez walmarde pis couchetard, n'aura pu de trous du cul. Pis voulez-vous ben me dire pourquoi il existe encore d'autres programmes d'études que administration, comptabilité, gestion, pis les DEP ?

      Supprimer
    2. T'as oublié homéopathie dans ta liste.

      Supprimer
  46. Jeune maman de 2 enfants12 mai 2012 à 22:15

    Bravo pour votre texte! Je suis avec vous. Il faut unir nos voix et parler plus fort que ces médias qui prônent le sensationnalisme. Pour le moment rien ne prouve que ce sont ces étudiants les coupables. À ce jour ils n'ont fait que prendre le métro. Devant autant d'accusations je m'attendais à voir des photos d'un présumé coupable lançant un objet sur les rails du métro. Je m'attendais à voir un individus portant des lunettes soleil, chapeau ou foulard... Mais non je vois une photo de jeunes non masqués assis paisiblement dans le métro avec un air des plus inoffensif. Ça aurait pu être moi, ça aurait pu être n'importe qui! Ce sont eux simplement parce que c'est ce que c'est la suite logique des choses. La population en a marre de la cause étudiante et un coup du genre risquerait de clouer le bec une foi pour toute à la cause étudiante. Il devient difficile de porter le carré rouge la population se révolte et le mépris est plus que palpable. C'est exactement ce que le gouvernement cherche à faire. Faire taire le mouvement étudiant. Je crois au complot et je ne suis pas la seule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que vous êtes pas étudiant à l'université, car votre raisonnement fait dur!

      Est-ce que c'est si difficile de comprendre que les photos publiés dans les médias n'ont pas pour but d'être une preuve? Ce sont seulement des photos qui ont été dévoilées au public pour identifier les personnes.

      La preuve elle-même va être dévoilé devant la cours. Selon la presse, il y a au moins 1 témoin des méfaits et possiblement plusieurs. De plus, il y a surement des empreintes digitales et de l'ADN sur les engins fumigènes qui concordera possiblement, sans compter qu'il y a possiblement d'autres indices suites aux perquisitions chez les suspects (ex.: traces informatiques d'échanges de courriels et autres).

      Bref, ces étudiants sont probablement dans l'eau chaude.

      On ne sait pas encore ce qui leur arrivera, mais espérons qu'ils auront la sentence maximale de 5 ans s'ils sont coupables, car ça prend vraiment des têtes brûlées pour faire des idioties pareilles.

      Pour terminer: c'est pas mal moins drôle se trouver une job quand on a un dossier criminel.

      Supprimer
    2. À jeune maman de 2 enfants. Aurait-tu aimée que tes enfants soient pris dans le métro, et se fassent piétiner par la foule en panique, pendant que c'est arrivé? Comment une mère peut-elle approuver de telles choses? Je doute sérieusement que tu sois mère pour vrai, sinon ça fait dur.

      Supprimer
    3. Quelle conne !

      Supprimer
    4. Ça défoule hein? Eh que ça fait donc du bien de traiter une inconnue de conne! hummm que j'aime ça, ça me donne du pouvoir! ah pis une p'tite dernière fois. Quelle conne!

      encore un autre anonyme (ou le même) qui se permet ce qu'il n'aurait jamais le courage de faire en personne, insulter grossièrement. Et qui va me répondre "faut tu être con pour être anonyme et dénoncer l'anonymat" et je répondrai "je ne dénonce pas ton anonymat mais bien le fait que tu te caches pour insulter les gens".

      Supprimer
    5. Jeune maman de 2 enfants13 mai 2012 à 11:11

      Il est déplorable de voir autant d'injures dans les commentaires. Je ne crois pas avoir été offensante de quelconque façon. Quoi qu'il en soit laissez votre furie de côté un moment, ouvrez les yeux et variez vos sources. Il ne faut pas systématiquement tout croire ce que le journal Desmarrais dit!

      Supprimer
    6. Malheureusement on semble être ici en présence de gens qui viennent se défouler, et non s'informer. "le site du FEC? m'a aller voir ça pis leur dire ma façon de penser, paraît que c'est eux-autres les méchants".

      Supprimer
    7. Continuez à vivre dans la paranoia, bande de caves.

      J'ose pas imaginer l'éducation qu'aura ces 2 enfants.

      Supprimer
  47. Très drôle ! Vous ne vous rendez pas compte que ce texte que vous approuvez est justement un aveu de culpabilité ? S'il se trouve celui qui n'a pas signé le texte en question était dans le métro avec eux en train de commettre ces méfaits. Bien fait pour eux ils sont cuits !

    RépondreSupprimer
  48. Vous n'êtes vraiment que de sales larves rampantes. Chaque nuit je souhaite que vous disparaissiez dans d'atroce souffrance!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souhaiter qu'un autre être humain disparaisse dans d'atroces souffrances fait de toi une sale larve rampante.

      Supprimer
    2. Quand des insectes nuisibles gangrène notre système, on l'écrase comme un vulgaire déchets. Déchets que vous êtes tous minables socialistes/communistes. J'ai toujours voté blanc mais Jean Charest a mon futur vote. Et total support aux policiers. Ça doit pas être évident de résister à la tentation de fracasser des crânes d'êtres abjectes...

      Supprimer
    3. C'est ça, tuez-les tous! non mais voyons, tu es complètement psychotique. Faut te faire soigner, sincèrement, je m'inquiète pour toi. Des gens qui ont des propos comme ça habituellement on dit qu'ils sont un danger pour la société et on les invite à faire un petit séjour dans un hôpital psychiatrique.

      Supprimer
  49. freedom itself was attacked this morning by a faceless coward and freedom will be defended.

    RépondreSupprimer
  50. C'est assez surprenant, je n'ai jamais été victime de brutalité policière... Ça doit être que je n'ai jamais rien fait pour mériter un coup de matraque ?!?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Raisonnement grandiose... j'ai fait un pet.

      Supprimer
    2. Ne rions pas, il s'agit peut-être du même Maître qui nous a gratifié d'une comparaison de la vie avec Starcraft. Pardonne-lui son pet, Ô grand Maître de la logique, et puisse-tu continuer d'illuminer nos esprits perdus.

      Supprimer
  51. Je lis beaucoup R-C, la presse et d'autres, et dans un même journal il peut y en avoir pour tous les goûts, si vous preniez le temps de lire tout ce qu'on peut trouver dans une même journée, vous seriez surpris. À mon avis, vous y allez un peu fort dans la généralisation.

    RépondreSupprimer
  52. Croire que les médias sont au service du gouvernement, c'est faire preuve d'une hystérie schizophrène propre à un militantisme délirant. Sacrament, vous étiez où depuis les 5 dernières années, où tous les médias sortent sans interruptions des scandales qui ébranlent toutes les couches gouvernementales sans exceptions? Vous sélectionnez uniquement les articles qui vont dans le sens de votre révolte, et ça vous permet de justifier une lutte envers euh... quoi déjà? La gratuité de la nationalisation étudiante universelle? Le premier pas du fascisme, c'est le musèlement de l'opinion divergente. Les médias donnent autant de place aux uns qu'aux autres, ouvrez-vous les yeux. Le nier, c'est faire preuve d'un aberrant déni.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout a fait d'accord. A lire leurs textes ont penserait entendre un délire psychotique.

      Supprimer
    2. Pas d'accord.
      Dans les médias ont vois pas le point de vue étudiant-militant. Loin de là; on crée tout un obscurantisme autour de lui...

      Supprimer
    3. un autre qui ne possède de télé, ni de radio, ni d'ordi et qui ne parle a personne. Aie, le point de vue des étudiants est hyper simple : tous doivent payer leurs études, sauf eux !! On entend les deux même phrase des trois leaders ( quand ça va pas trop mal et porte-parole quand ça brasse )à tous les jours, sans exception et ce, sur tous les médias existants au Québec. ON VEUT PAS PAYER POUR NOS ÉTUDES et TOUT EST LA FAUTE DU GOUVERNEMENT. Sort de ta cabane dans bois viarge !!!

      Supprimer
  53. Bravo les Étudiants, vous êtes en train de réveiller le Québec !


    Je suis un vieux ! J’aurai bientôt 65 ans. Vous avez compris que nous vivons sous une dictature médiatique qui est au service de la bourgeoisie-capitaliste. Vous avez compris que Charest, Marois et Legault ne sont que des larbins au service des riches. Comme Obama, ils ne sont que des subalternes de Wall Street. Ce qui se prétend une fédération de journalistes et se présente à tous comme une victime qui veut défendre son droit à la libre expression, n’est qu’une clique formée d’agents de propagande au service de la haute finance. La population qui vous entoure est constituée dans son immense majorité de zombies dont la pensée est contrôlée par la bourgeoisie-capitaliste servie par la dictature médiatique. Cela se mesure à la simple lecture des commentaires de cerveaux lessivés qui paraissent dans cette page… Les larbins de Péladeau et de Desmarais s’en prennent à vous, vous traitent de radicaux. Ils préparent le terrain à l’oppression armée contre vous, comme les journaux bureaucrates et chouaguens l’ont fait en 1837 contre les patriotes. Tout ce qui se dit modéré nous a toujours desservis, trahis. Méfiez-vous des chefs étudiants qui cherchent à négocier votre soumission avec le sous-fifre Charest, ce sont de futurs Gilles Duceppe, de futurs Cohn-Bendit qui auront une belle carrière de politiciens rampants.



    Je ne voudrais pas que coule le sang d’un seul d’entre vous. Les bolivariens n’ont pas pris le pouvoir en un jour. Comme dit Brassens dans Mourir pour des idées :
    « …s’il est une chose amère, désolante,
    En rendant l’âme à Dieu c’est bien de constater
    Qu’on a fait fausse route, qu’on s’est trompé d’idée… »


    Le capital par tous ses scribes fait tout pour empêcher les gens de penser. Il maintient le règne de l’insignifiance. Au contraire de ce que ces larbins vous disent, pensez, réfléchissez, développez votre libre arbitre. Le plus formidable de tout ça est que tout ce que ces ennemis du progrès social prédisent dans leurs feuilles du comportement de la population va arriver. Pourquoi ? Parce qu’ils expriment ce que la dictature médiatique a décidé de mettre dans la tête des gens… Vous n’avez qu’à relire les commentaires zombies de cette page pour le constater.

    Bref, soyez radicaux, non pas dans les moyens utilisés, mais en défendant jusqu’à la victoire finale vos idées. Rien ne sera possible avant d’avoir éliminé la dictature médiatique. Il faut la dénoncer, développer une presse parallèle. Soyez de vrais indépendantistes et de vrais socialistes comme dans les pays bolivariens. Soyez laïcistes.. Luttez contre la pseudo démocratie en vous abstenant de participer à l’élection fantoche pour ne donner aucune légitimité à l’oligarchie capitaliste. Au contraire, développez un puissant mouvement anti oligarchique.

    Michel Rolland

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu fumes la cigarette toi parce qu'il est temps que le cancer te pogne en osti.

      Supprimer
    2. brainwashé d'un bord ou brainwashé d'un autre, c'est brainwashé quand même
      suiveux de drapeau d'un bord ou suiveux d'un carré rouge en tissu de l'autre, ça fait suiveux quand même
      soumis à un gouvernement démocratiquement élu de cul, corrompu et imparfait d'un bord ou soumis à des idéaux révolutionnaires fumeux, maintes fois ressassés, et à des petits agitateurs dangereux dictateurs en puissance de l'autre, c'est être soumis anyways
      Les temps ont changés, les réalités aussi, il serait temps de penser en dehors de la boite et d'aboutir avec de nouvelles idées et d'inventer de nouveaux moyens pour améliorer les choses
      TOUT est possible, mais de l'huile jetée sur du feu ça donnera toujours le même résultat.
      Vos intentions sont peut-être louables mais vos discours et les moyens que vous prenez valent pas de la marde.
      Vous êtes prisonniers d'une carte et vos pieds ne touchent plus au territoire.
      Aucun sens de l'humour, aucun esprit, aucune compassion, aucune tendresse dans vos idées et vos discours, je vous laisserais jamais approcher de mes enfants, vous êtes pas mieux même pire que ce que vous décriez.
      pis en plus votre, je prends le métro à 5h le matin pour aller travailler, votre timing de sabotage vaut même pas de la marde !

      Supprimer
    3. Michel Rolland, j'ai très apprécié votre message !

      Supprimer
    4. T'es assez vieux pour crever vieux con!

      Supprimer
  54. Solidarité avec le groupe FEC et mort aux cons!

    Velleivs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis solidaire avec la cause étudiante et pour la gratuité scolaire, je m'y mets tous les jours à ma façon... mais les "morts aux cons", ça je n'ai aucune solidarité.

      Supprimer
    2. mort aux cons
      j'imagine que tu dis ça en t'ouvrant les veines ?

      Supprimer
    3. Ne vous inquiétez pas, si l'affrontement devrait un jour avoir lieu, soit dans une guerre civile, je n'aurais aucun regret à tirer du plomb sur vos semblables pour notre liberté.

      Au revoir sales laquais,

      Velleivs

      Supprimer
    4. héhé
      délirium ton affaire
      et ton plomb et ton gun...t'iras les acheter ou Texas ?

      Supprimer
    5. Mauvaise idée de souhaiter la mort au cons, ça serait vraisemblablement la disparition de votre mouvement avec la fin des coliformes FECaux !

      Supprimer
  55. Je crois qu'on devrait aider les étudiants à faire progresser la science. De cette manière, ils arriveraient peut-être à cloner de jolies filles pour tous les hommes de la Terre. Ça ferait baisser le taux de testostérone, et la Terre vivrait en paix!

    RépondreSupprimer
  56. Que de la masturbation pseudo-intello.

    RépondreSupprimer
  57. Que de la masturbation pseudo-intello.
    Bravo! Bravo! Bravo! Pour vos gros cerveaux!
    Attention les Ducons-Lajoie pensent!
    100 pages de réflexion sur leur site.
    ''La FEC se veut une tendance critique du mouvement étudiant, de gauche comme de droite. FEC s’est construite autour d’une initiative visant à développer la culture nécessaire à une lutte victorieuse.''
    Résultats de la Grande Construction: on balance des bombes fumigènes dans le métro à l'heure de pointe.
    Pour les Ducons- Lajoie le terrorisme commence ou?
    Quand il y a panique?
    Quand il y a un 1 ou 2 blessés?
    Ou quand il y a mort d'un enfant?
    Sacrament! Finissez vos cours de philo.

    RépondreSupprimer
  58. S'il y aurait eu des blessés, a aurait été 10 ans de taule plutôt que 5. Ils se seraient plaint que c'est la faute du "système" et de la police s'ils sont en-dedans pour 10 ans et leurs nouveaux amis taulards auraient approuvés, car c'est ainsi que raisonnent les criminels.

    RépondreSupprimer
  59. Lire cette page revient a écouter un fou en psychose dans un asile psychiatrique. Un délire complètement fou avec un reflet de la réalité complètement délirant. Dans quel monde vivez-vous ou croyez-vous vivre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un monde ou tout est gratuit, un monde peuplé de licornes et de gens complètement déconnectés de la réalité

      Supprimer
    2. "Quiconque vous dira qu’un acte de résistance, fut-il le fait de 10 hommes, ces 10 hommes fussent-ils armés de pierres, quiconque vous dira qu’un tel acte était prématuré, ou dangereux, celui-là mérite le mépris et les crachats. Car je vous le dis : un jour, quelque part, il faut bien que quelqu’un commence, et le premier acte de résistance sera toujours prématuré / et dangereux."



      - James Fintan Lalor, patriote irlandais

      Supprimer
    3. Vraiment, citer un patriote irlandais ? Vous avez terminé histoire 101 et vous croyez que vous pouvez faire une analogie entre la résistance irlandaise au 19e siècle et le combat actuel des étudiants ?

      C'est justement le problème, la cause, c'est quand même juste 1800$ de plus par année. Oui, ça va réduire l'accès aux études pour certains. Donc, je ne suis pas d'accord avec la hausse et surtout comment le gouvernement gère le conflit.

      Mais je suis encore plus contre des jeunes étourdies qui se prennent pour le Che dans une cause qui est a des années lumières des causes que ces révolutionnaires d’antan ont combattu.

      Le FLQ n'a pas aidé la cause de la souveraineté, bien au contraire.

      Supprimer
  60. C'est beau les malades...
    Que les identées des ''coupables'' soient révélées, c'est pas correct. Mais que l'identitées des militaires qui vous ont ''offensés'' (ouuuuuu), ÇA C'EST CORRECT !!!!!En passant ce sont eux qui se battent pour votre droit d'exprimez vos opinions sans qu'une gestapo quelconque debarque chez vous au moindres signe de manifestation.

    De toute façon vous ne méritez que des insultes...
    Coudonc êtes vous débiles ou quoi... Ce qui à été fait c'est du TERRORISME!!!! C'est pas une façon de revendiquer ce qu'on veut.

    Je souhaite au plus profond de mo coeur et que les coupables aient la sentence la plus sévère possible pour d'autres clowns ne tentent pas les mêmes coups d'éclats. Faisont-en des exemples !!!
    Je vous méprise,

    Jean-Francois

    RépondreSupprimer
  61. Vous me faites rire tellement vous êtes d'un ridicule !!! Je lis sur votre groupe et je n'en reviens pas, je n'ai jamais vu quelque chose d'aussi grotesque. On pourra continuer à rire de vous au prochain Bye Bye. Pauvre jeunes cons, y a beaucoup d'air entre vos deux oreilles !!!

    RépondreSupprimer
  62. Sophisme, fallace et démagogie... C'est hilarant de constater à quel point votre argumentaire est tendancieux et illogique. Vous causerez votre propre essoufflement ou perte en usant des mêmes tactiques que celles utilisées par ceux contre lesquels vous luttez!

    RépondreSupprimer
  63. la gratuité scolaire existe, ça s'appelle le béesse et la bibliothèque

    RépondreSupprimer
  64. DES JEUNES COMME VOUS, ON LES ATTRAPE ET ON LES ENFERME !! C'EST AUSSI SIMPLE QUE ÇA !!! VOUS ÊTES UNE HONTE POUR NOTRE SOCIÉTÉ. OU SONT VOS PARENTS ? ILS NE VOUS ONT PAS ÉLEVÉS ?

    RépondreSupprimer
  65. Brillant texte, lucidité qui me réjouit à lire... continuons le combat.

    RépondreSupprimer
  66. Après les commentaires que j'ai lu sur cette page, je ne peux me rendre compte que d'une chose: on vit dans un État policier et une trop faible quantité de gens l'ont remarqué...

    RépondreSupprimer
  67. Vous êtes une drôle de bande: tous des Anonymes!!! Ou est-ce qu'un seul rédacteur de commentaire, question de remplir la page?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur que tu es le seul Pierre du Québec.

      Supprimer
  68. Très felquiste comme discours, sur la forme comme sur le fond, avec de beaux petits accents staliniens. Un délice, votre texte ☺ Je vous devine fidèles lecteurs de Chomsky (et de Dupuis-Déri, votre gentil gourou de l’Uqam) et convaincus de devoir tirer des ténèbres un peuple entier. Mais vote jupon dépasse, et de beaucoup lorsque vous laisser entendre que le Québec est un État fasciste ou totalitaire. Mais sans doute doit-on mettre ces délires sur le compte de l’ignorance. Lorsqu’on passe des heures à comploter et à faire des scénarios d’apocalypse, il ne reste que peu de temps pour lire des monographies et s’instruire vraiment.

    Plus que tout ce sont les gens comme vous, pétris de conviction, convaincus de d’avoir raison, d’être du côté du vrai, du juste, du bien, qui m’inquiètent. Pire que le démocrate corrompu, il y a ce petit révolutionnaire en culotte courte, ce petit fasciste de gauche à 5 sous dans lequel sommeille un dictateur, d’un œil seulement. Bah et vous rigolos au fond ! Allez, je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  69. J'ai une solution très simple pour vous....si vous ne désirez pas payer l'infime partie qui vous est demandée pour vos études...restez chez vous...point à la ligne.

    RépondreSupprimer
  70. Que de violence et de haine dans les commentaires zombies. Je me pose une question. Se pourrait-il que la plupart de ces commentaires proviennent de mêmes personnes, de gens qui veulent faire taire les étudiants ? Ces commentaires tous très cours, ont en commun la vulgarité et l’absence totale d’arguments. On y glisse même un petit blasphème ici et là, censé exprimer la sincérité et la spontanéité. Ceux qui veulent attaquer le texte écrit par les étudiants, auraient plus de chance de me convaincre s’ils démolissaient point par point tout ce qui est avancé dans ce texte. Pour ma part, il a mon appui presque complet, le seul point qui manque à mon sens est le Journal de Péladeau.


    Permettez-moi quelques mots sur le Journal de Montréal qui publiait encore la semaine dernière, un sondage démobilisateur :

    Le 25 avril, ce journal… dévoué à la lutte des étudiants québécois contre les actes néolibéraux du régime laisse la parole au …révolutionnaire socialo-séparatiste Bock-Côté (ou Côté-Mercier… je ne sais plus). Et le voici qui harangue les étudiants dans : http://www.vigile.net/Les-casseurs-...

    « ….. La démocratie, ce n’est pas la rue contre le gouvernement. La démocratie présuppose un respect minimal des institutions….. »

    Et le voici qui moralise les étudiants sur la démocratie… Là-dessus, permettez-moi de vous présenter cette réflexion de Étienne Chouard :

    « ….. L’élection ressemble à un mythe religieux, avec un dogme, un catéchisme enseigné très tôt aux enfants, des interdits de douter, des prêtres, des blasphèmes et des excommunications... tout ça au service d’un pouvoir bien réel, pas idéal du tout ….. l’élection permet aux riches d’acheter le pouvoir, (et donc de ne plus payer d’impôts, de mener durablement une politique de chômage, de bas salaires et de gros profits) …… »

    Pour plus d’informations, voir : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

    Si vous n’appréciez pas, …Pierre-Karl lui, va être content. Mathieu parle haut et fort de démocratie, et le pire c’est qu’il a l’air d’y croire ! J’admets que si pour moi et pour l’ensemble des Québécois elle n’existe pas, pour Pierre-Karl, elle existe ! Il sait pour qui il travaille ce petit Mathieu. Il aborde les choses sous l’angle désiré par son patron. Or, je le répète, le Québec, comme tout l’Occident vit sous une Oligarchie, celle de la bourgeoisie capitaliste. Elle possède tous les médias. Ceux de Péladeau et de Desmarais en font partie. Une véritable dictature médiatique contrôle la pensée de l’électeur, lui dit pour qui voter. Nous en sommes au point où la démocratie n’existe plus.

    Le petit Mathieu prévient ensuite les étudiants extrémistes :

    « …..Il serait tragique, et je dis bien tragique, que le gouvernement Charest, qui a si mal servi le Québec depuis 2003, soit réélu en tirant parti de la dérive de la grève étudiante.….. »
    Alors, on remplace Charest par qui ? par Hippolyne Marois et son PQ ? par Legault et sa CAQ ? c’est-à-dire …les remplaçants favorisés par la dictature médiatique au service de la bourgeoisie capitaliste ? Attention les étudiants… votre action pourrait nuire aux carrières des candidats de ces partis néolibéraux.

    Puis… le petit Mathieu, courageux comme pas un, attaque de front ces méchants étudiants :

    « …..Vous vous saoulez à la révolution et vous perdez la tête. Certains ne portent pas la boisson. D’autres ne portent pas les idées. C’est votre cas…… »

    « Ne pas porter les idées… » Le capital par tous les petits Mathieu de ce monde fait tout pour empêcher les gens de penser. Il les maintient dans l’insignifiance. Le plus formidable de tout ça est que tout ce que le petit Mathieu a prédit du comportement de la population va arriver. Pourquoi ? Parce qu’il exprime ce que la dictature médiatique a décidé de mettre dans la tête des gens…

    Michel Rolland

    RépondreSupprimer
  71. Bravo !! vous venez de réaliser que les médias ne sont pas parfait et qu'ils font parti d'un certain establishment. Vos études auront au moins servi à quelque chose.

    Par contre, votre discours et les actions que vous prônez ne font qu'aider l'establishment que vous dénoncez. Vous jouez parfaitement leur jeu... être conspirationniste, je dirais que vous êtes soit directement ou indirectement à la solde de Charest et de ses clowns.

    Lâchez pas, vous aller réussir votre objectif de faire réélire les libéraux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme,

      Vous auriez pu signer :

      Un péquiste qui a bien hâte que son parti fasse toutes les magouilles que font présentement les libéraux...

      Michel Rolland

      Supprimer
  72. Tous ces commentaires haineux me laissent "pantoite". Je ne comprends pas d'où vient la haine et l'incompréhension. Les sciences molles ? La vie, vous croyez vraiment que ça sert juste à travailler, gagner du fric pi obéir ? Ouf, c'est pire que je croyais.

    Très beau texte de FEC. La vraie insécurité, elle ne vient pas de la fumée, elle vient de constater que tant de gens (ou bien une seule ?) défende leur boss...

    RépondreSupprimer
  73. "Lorsqu’on vous en arrivez à utiliser la violence, alors vous jouez le jeu du système. Le pouvoir va vous embêter: tirer sur votre barbe, secouer votre visage pour vous pousser à vous battre. Parce que lorsqu’ils ont réussi à vous pousser à la violence, alors ils savent comment s’y prendre avec vous. Les seules choses qui les désarçonne sont la non-violence et l’humour."
    ~ John Lennon

    RépondreSupprimer
  74. Bonjour aux membres de ce collectif,

    selon moi, vos propos montrent, avec beaucoup d'éloquence d'ailleurs, que vous avez tout compris de la notion de conscience et de responsabilité citoyennes. Je pousserais la note à aller jusqu'à dire que vous incarnez à la perfection la philosophie existentialiste!
    Je suis avec vous dans ce combat et ce, depuis le premier jour!

    Sylvie Béland
    Militante et prof contre la hausse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant qu'il y aura des gens comme eux, et comme vous, Sylvie, je vais conserver une fierté secrète d'être intellectuellement alerte...
      Continuez à être visible,
      Merci.

      Supprimer
    2. Je ne peux pas croire que je paie avec l'argent de mes taxes une idiote pareille. L'éducation c'est comme la boisson, il ne faut pas en abuser comme disait l'autre.

      Supprimer
    3. Des profs comme toé ça ne devrait pas être payé et crissé dehors!

      Supprimer
  75. U french jack offs really know how to sabotage your future. McGill students, John Abbot, etc will get the jobs that u wont get, sdly though they will be the ones that pay taxes to keep u morons in your baby diapers "protesting". Pathetic.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Continuez à vivre dans la paranoia, bande de caves.

      J'ose pas imaginer l'éducation qu'aura ces 2 enfants.

      Supprimer
  76. Moi je suis quun simple citoyen, ecoeurer des manifestations de ''ROUGES'' qui ne mene a rien et surtout de la maniere que ca evolue, ce nest plus un mouvement contre la HAUSSE mais un mouvement devenu denaturaliser, et des ptit epais de crepuscule qui vienne foutre le bordel et qui en ont rien a foutre des revendication des etudiants comme votre merde de groupe je suis raVIE que leur vie soit fini tant pis pour eux autre, LE MOUVEMENT DES CITOYENS ORDINAIRES en a marre de vous autre et nous serons la pour vous empecher de foutre la merde a notre ville ainsi qua toute les manifestons des ROUGES..tout ca pour une hausse de seulement 40$ par mois... et moi qui pensait que le haut savoir etait des gens intelligent

    RépondreSupprimer
  77. L'intention ici était clairement de perturber, d'attirer de l'attention sur une revendication politique, et de mettre plus de pression sur le gouvernement. Mission accomplie! Bravo!!

    Qu'on ne vienne pas me faire croire que ces jeunes avaient des intentions terroristes ou de «faire craindre à des actes terroristes»! Foutaise!! La seule violence qui a été utilisée ici est un peu de fumée blanche, non-toxique et qui peut être évacuée en moins d'une minute du métro!

    Moi je dis respectons chacun pour ses opinions et ne faisons pas des prisonniers POLITIQUES de ces jeunes. Le gouvernement ne devrait pas utiliser la loi comme outil politique pour se mettre la population de son côté ou tenter de régler le conflit!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas grave... les idiots ici vont continuer de croire à n'importe quoi que Radio-Cadenas leur chiera aux oreilles.

      Journaliste pigiste de merde #53: "De la fummée non-toxique c'est du terrorisme! Ça met en péril des vies."

      Mouton-esclave #189: "Ouin! Touttes en prison, ces maudits grévistes de terroristes!"

      Émission "Découvertes": "La Terre est plate! Ceux affirmant que la Terre soit ronde, c'est une théorie du complot."

      Mouton-spectateur #1899: '"Ouiiiin! C'est un complot des conspirationnistes! En prison!"

      Supprimer
  78. Faut arrêter la drogue les mecs !

    RépondreSupprimer
  79. Si vous voulez rendre service chers étudiant de FEC... Allez dont à Mascouche demain à l'assemblée municipale du conseil pour dénoncer le maire Marcotte accusé de corruption! Vous allez vous faire remarquer et vous faire applaudir par l'ensemble des citoyens contribuables!!

    RépondreSupprimer
  80. Très bonne voire EXCELLENTE idée de faire du bruit lors de l'assemblée du maire Marcotte demain à Mascouche!! Très constructif et les médias vous accorderont bcp de visibilité!
    On espère que vous serez là!

    RépondreSupprimer
  81. Mascouche ? Wow, tnats an importnat global city.yes, go over to nowheresville and protest, that will really show em. Have fun wasting your lives

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeah...

      Think locally, act... locally? lol

      Booooring. In the meantime, there's a bunch of bankers who really don't give a fuck, in their posh hotels and villas.

      Supprimer
    2. Thats right all " bankers" just laugh all day in posh hotels. Riight. I dont think u understand how the economy and capitalism works. I hear Cuba needs some people, u would all be happy there. No bankers.

      Supprimer
  82. Since you dont speak French and seems deconected from realty, go to Cuba. You'll be happy over there... Free education, free healthcare, free lodging, no banker, your perfect wold!

    RépondreSupprimer
  83. Au début votre torchon m'écoeurait, mais finalement c'est une bonne idée d'aller manifester au Palais de justice. La police va pouvoir en arrêter d'autres. Vous allez donner un bon show aux médias que vous méprisez tant.

    RépondreSupprimer
  84. Si vous désirer a se point changer le monde aller a l'école défense avocat ou notaire ou mieux comptable ensuite présenter vous comme ministre la vous pourrait voter pour que le génération future puisse avoir l'école gratis .mais on n'est bien au Québec tout tout suite peut importe qui en pay le prix Citation person j'avais pas l'argent d'aller a l'école mais aujourdhuis je travail pour que ma fille de 3 ans y soit c sa travailler pour les génération future non prendre en otage un peuple par la peur pour que vous puissiez encore vous souller a gueul vous êtes dans l'erreur le peuple ne vous soutien plus back off ans Say un sorry dad et oui je suis anonyme jais pas le gout qune minoriter vienne Peter mes fenetre

    RépondreSupprimer
  85. Wow belles gangs de nombrilistes!!! Applaudir que des femmes et des enfants et des personnes agées se retrouvent emboucannés dans le metro est très très édifiants...


    j'espère pour vous qu les ± 100,000 personnes que vous avez fait chier ne se pointeront pas en même temps que vous au palais de justice car vous allez alors etre content que la police soit présente pour vous protéger....mais n'ayez crainte car les mêmes gens ne pourront être présent puisqu'ils seront au travail... à moins qu'ils devancent leurs heures de lunch

    Quand le conflit sera résolu, je vais me pointer dans vos collèges et universités et lancer des fumigènes et partir les sonneries d'incendies

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chicken! Pas game!

      Supprimer
    2. je sais je sais... :-) mais anyway si je fais, tous le monde vas croire que c'est un membre de la FEQ qui exige que les étudiants soient payés pous aller à l'école qui vient faire le coup!

      Supprimer